Mardi, 16 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 25 s

François Tremblay réélu facilement pour un second mandat

Le 03 octobre 2022 — Modifié à 20 h 43 min le 03 octobre 2022
Par Julien B. Gauthier

C’est avec une avance plus que confortable que le député sortant François Tremblay a été réélu dans Dubuc, loin de devant sont plus proche adversaire, le candidat péquiste Émile Simard.

Au moment d’écrire, le député caquiste avait récolté 58,2 % d’appuis (8 817 voix d'avance).

En deuxième place, Émile Simard, candidat pour le Parti québécois, avait récolté 17,3  % des voix.

En troisième place, Tommy Pageau, qui représente le Parti conservateur du Québec, obtenait 11 % des votes.

Quant à la candidate de Québec Solidaire Andrée-Anne Brillant, celle-ci avait obtenu 10,2 %.

Enfin, Berry Zinga Nkuni du Parti libéral du Québec et Gilbert Simard de Climat Québec récoltaient 2,5 % et 0,8 % respectivement.

Rappelons que François Tremblay a été élu une première fois en 2018, battant le député libéral sortant Serge Simard, avec 40,2 % contre 22,4 %.

Un caucus régional fort

François Tremblay entamera ce mandat avec une certaine détermination. Joint par le Réveil après sa victoire, il se dit prêt à « livrer la marchandise » avec un caucus régional fort, notamment avec l'arrivée du caquiste Yannick Gagnon dans Jonquière.

« J’ai hâte de rencontrer le nouveau caucus régional, parce que ce sera une nouvelle dynamique.  Pour la suite faut absolument livrer la marchandise avec Port Saguenay, on veut s’assurer de remplir nos engagements pour faire entrer les infrastructures, s’assurer d’avoir des projets créateurs d’emplois. On a ressenti la blessure qu’avait causé GNL-Québec. On veut être en mesure de livrer la marchandise », a-t-il fait valoir.

Émile Simard n'a aucun regret

« On est fiers de la campagne qu’on a menée. Ç’a été positif, on a fait des propositions au niveau local, régional, national. Je me suis lancé d’abord et avant tout pour donner une voix à ma génération et à ma circonscription. En dépit des résultats, je suis excessivement fier du résultat. On a mené une campagne positive, je n’aurais pu espérer mieux comme campagne nationale. », a fait valoir le candidat péquiste.

Il craint toutefois que François Tremblay peine à se fasse entendre, l'ayant trouvé peu présent médiatiquement au cours des quatre dernières années.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES