Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 51 s

Yannick Gagnon élu : Jonquière passe aux mains de la CAQ

Le 03 octobre 2022 — Modifié à 20 h 36 min le 03 octobre 2022
Par Julien B. Gauthier

Yannick Gagnon élu : Jonquière passe aux mains de la CAQ

L’un des derniers châteaux forts du Parti québécois (PQ) dans la région et au Québec passe maintenant aux mains de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Le directeur général du Patro de Jonquière Yannick Gagnon vient de ravir la circonscription, qui était représentée par le PQ depuis 2007.

Dès les premières minutes de la fermeture des bureaux de vote à 20h, celui-ci affichait déjà une confortable avance.

Il n'y a plus aucun élu du PQ dans la région. Il s'agit d'une première depuis 1973.

Au moment d’écrire ces lignes, Yannick Gagnon avait une avance confortable, avec 59,8 % des voix (11 706 voix d'avance), devant sa plus proche rivale, Caroline Dubé.

Cette dernière, qui est aussi directrice du bureau de circonscription du député bloquiste Mario Simard, avait pour sa part récoltée 19,4 % des votes.

En troisième place, la candidate conservatrice Isabelle Champagne récoltait 9,6 % des votes

Enfin, la solidaire Karla Cynthia Garcia Martinez, Wilda Solon du Parti libéral du Québec et Line Bélanger du Parti Nul récoltaient respectivement 8,5 % et 2,1 % et 0,6 % des voix.

Sylvain Gaudreault, qui représente la circonscription depuis 2007 a décidé de ne pas se représenter. L’homme de 52 ans a été élu à cinq reprises.

Transition

Dès demain, Yannick Gagnon se mettra au travail. Déjà, il a prévu s'asseoir avec le député sortant Sylvain Gaudreault pour assurer une transition.

« J’ai parlé avec Sylvain Gaudreault, on a parlé d’une belle transition de dossiers dès demain matin. Je veux retomber sur mes pattes. Je vais apprendre à connaître avec qui je vais travailler », a-t-il lancé peu de temps après son arrivée au Calypso, chaudement applaudi.

« Cinq mots vont me guider : proximité, écoute, mobilisation, concertation et dans le respect. C’est avec ça que je m’engage », a-t-il ajouté, une fois monté sur scène, accompagné de ses enfants.

« Papa va travailler fort dans la communauté, mais je te promets que je vais continuer à jouer au hockey dans la rue avec toi. Et je te promets que je vais continuer à te battre au 21 ! », a-t-il lancé à la blague à un de ses enfants.

Région entièrement caquiste

Avec un caucus régional de cinq députés caquistes, Yannick Gagnon ne pense pas qu'il aura de la difficulté à se faire entendre à Québec. « Être cinq, ça peut être une force. Cinq personnes avant de traverser le Parc qui ont une vision commune, c’est ce qui peut faire la différence. ».

Il a notamment souligné la qualité des différents candidats qui se sont présentés dans Jonquière. « C'est ce qui m’a marqué. Certes, il y avait un peu de grogne dans la population, mais on n’a pas senti ça à Jonquière, c’était vraiment un débat d'idées ».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES