Mardi, 16 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 4 s

Production d’anodes à Grande-Baie

Rio Tinto investira 226 M$ pour des travaux de réfection

Jean-François Desbiens
Le 18 juin 2024 — Modifié à 09 h 56 min le 18 juin 2024
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Rio Tinto a fait savoir ce matin qu’elle investira 226 M$ à son aluminerie Grande-Baie pour effectuer la réfection de deux fours à cuisson des anodes qui arrivent à la fin de leur vie utile.

L’entreprise a également indiqué, par voie de communiqué, qu’elle réalisera des études de faisabilité pour le remplacement éventuel des épurateurs et des ponts roulants du centre de production des anodes.

Les travaux de reconstruction de l'enveloppe en béton et du réfractaire des fours à cuisson des anodes s’échelonneront sur deux ans, en 2025 et 2026. Rio Tinto affirme que les nouveaux équipements permettront de continuer d’approvisionner en anodes les usines Grande-Baie et Laterrière pendant les décennies à venir.

Le géant minier s’engage aussi à compenser les émissions de carbone reliées au projet de construction grâce à différentes initiatives, comme la plantation d’arbres à proximité de l’aluminerie.

« Nous sommes très heureux de réaliser ce projet au cours des prochaines années, en collaboration avec nos employés et partenaires d’affaires locaux, souligne le directeur des opérations des usines Grande-Baie et Laterrière, Martin Lavoie. La réfection des fours à cuisson des anodes contribuera à assurer la pérennité et la compétitivité de la production d’aluminium responsable dans la région et générera des retombées économiques importantes. »

Toujours selon Rio Tinto, la majorité des retombées économiques associées au projet seront au Québec. Et au sommet des travaux, environ 185 travailleurs seront présents sur le chantier.

Rio Tinto rappelle en terminant qu’elle a complété le remplacement de ses fours à cuisson des anodes à son aluminerie Alma en 2021.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES