Dimanche, 21 avril 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 24 s

Exigeance de la LHJMQ 

Saguenay devra investir 1,5 M$ pour le Centre Georges-Vézina 

Janick Émond
Le 21 février 2024 — Modifié à 13 h 41 min le 21 février 2024
Par Janick Émond - Journaliste

Sous les exigences de la Ligue Hockey Junior Maritimes Québec (LHJMQ), la Ville de Saguenay devra investir en 2025 plus d’un million de dollars dans le Centre Georges-Vézina afin d’installer de l’équipement plus sécuritaire pour les joueurs.  

La LHJMQ demande à Saguenay de remplacer les bandes actuelles par des bandes flex, ainsi que de remplacer les baies vitrées. Ces changements ont pour objectif de réduire les risques de blessures et de commotions cérébrales.  

De plus, l’éclairage et les bancs des joueurs subiront des travaux d’améliorations.  

Selon le président de la Commission des sports de Saguenay, Michel Thiffault, l’ensemble de ces travaux est évalué à 2,5 M$. La LHJMQ subventionne le projet à la hauteur de 1 M$.  

Mais alors que Saguenay est en démarches afin de construire un tout nouvel amphithéâtre sur son territoire, Michel Thiffault se veut rassurant face à ces dépenses.  

« L’investissement dans ces équipements ne sera pas perdu. Tout sera transférable dans le nouvel amphithéâtre. Mais comme on ne sait pas quand il sera construit et accessible, on se doit de répondre aux exigences de la ligue d’ici là », explique-t-il.  

Avancements 

Le dossier de la construction d’un nouvel amphithéâtre à Saguenay continue d’avancer. Dernièrement, le conseil municipal a entériné le règlement d’emprunt pour payer les coûts d’honoraires professionnels, qui s’élèvent à 700 000 $.  

Également, Michel Thiffault rappelle que les directeurs de la Commission des sports continuent de rencontrer les utilisateurs du Centre Georges-Vézina afin de connaitre leurs besoins.  

« On veut que le nouvel amphithéâtre réponde bien aux demandes des Saguenéens, mais aussi du hockey mineur et du club de patinage de vitesse Les Comètes de Chicoutimi. Nous sommes en contact avec eux. » 

Échéancier 

Michel Thiffault indique que pour l’instant, on ne connait toujours pas l’endroit où sera construit ce nouvel amphithéâtre, ni même quand.  

« Si tout va bien, peut-être que ça pourrait commencer dans le prochain mandat, mais il n’y a rien d’assuré encore. Il reste 22 mois au mandat en cours. Et on est encore loin de pouvoir avancer quand ça sera prêt et accessible. » 

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES