Samedi, 24 février 2024

Sports

Temps de lecture : 2 min 3 s

Club Caribou Conscrits : Beaucoup d’inquiétudes à l’aube de la nouvelle saison de motoneige 

Janick Émond
Le 25 novembre 2022 — Modifié à 09 h 07 min le 25 novembre 2022
Par Janick Émond - Journaliste

Club Caribou Conscrits : Beaucoup d’inquiétudes à l’aube de la nouvelle saison de motoneige 

À l’aube de la nouvelle saison de motoneige, plusieurs craintes planent au-dessus du Club de motoneigistes Caribou Conscrits de Saguenay. Le lent départ de la prévente des droits d’accès, les coûts d’opération qui augmentent drastiquement ainsi que l’adhésion à un nouveau mode de financement rendent inquiets les administrateurs du club. On pourrait même songer à se désaffilier de la Fédération des clubs motoneigistes du Québec si le Club manque de financement. 

Alors que la prévente des droits d’accès saisonnier, qui se termine le 9 décembre prochain, se fait tranquillement, le président du club, Julien Tremblay, croit que le nombre de membres pourrait être à la baisse cette année.  

« Souvent, le monde achète leur droit d’accès juste avant la fin de la prévente, donc on ne s’inquiète pas présentement que ça soit mollo. Mais j’ai peur qu’on perde des membres cette saison. Avec la conjoncture économique, le coût de la vie, on risque de perdre des gens. La motoneige est quand même un loisir assez coûteux », mentionne-t-il.  

De plus, l’augmentation de 30 $ du prix du droit d’accès a créé de la grogne chez les motoneigistes.  

« On n’avait pas le choix d’augmenter le prix. Juste avec le diesel qui est plus cher de 1 $ le litre, ça représente déjà des dépenses de 130 000 $ de plus pour nous cette année. »  

Financement 

Le Club Caribou Conscrits a également adhéré, non pas sans crainte, au nouveau mode de financement de la Fédération des clubs motoneigistes du Québec (FCMQ) 

Ce nouveau mode de financement, auquel les clubs devront obligatoirement adhérer à compter de la prochaine saison, vise à assurer l’équité financière entre les clubs de motoneigistes du Québec et à maintenir des sentiers interconnectés de qualité et sécuritaires à l’échelle de la province.  

Ainsi, chaque club reçoit un montant forfaitaire pour chaque kilomètre de sentier entretenu, en plus de recevoir 50 $ pour chaque carte de membre vendue.   

« On était très réfractaire à rejoindre ce mode de financement là. Avec celui-ci, tous les clubs se retrouvent sur un pied d’égalité, peu importe leur grosseur. En tant que l’un des plus gros clubs de motoneige au Québec, on va se trouver à faire vivre d’autres clubs plus petits. On pourrait perdre beaucoup d’argent de notre budget avec ça. » 

Julien Tremblay ajoute : « Dépendamment de si ça fonctionne bien ou non, on va prendre une décision si on demeure un club fédéré ou non. » 

Monts Valin 

Beaucoup de grogne s’est aussi fait entendre lorsque de nouveaux frais ont été annoncés pour circuler sur le territoire de la ZEC Martin-Valin, sur les monts Valin.  

Les motoneigistes qui voudront y circuler devront s’enregistrer et payer un accès de 10 $.  

L’information a cependant été mal communiquée, selon Julien Tremblay, et beaucoup de fausses rumeurs circulent.  

« Il y en a qui croit qu’en payant ce 10 $ là, ils pourront aussi circuler sur nos sentiers fédérés, ce qui n’est pas le cas. Toute cette situation va nous demander de faire beaucoup de surveillance. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES