Vendredi, 19 avril 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 33 s

Golf : Bon début de saison à Chicoutimi 

Janick Émond
Le 16 juin 2022 — Modifié à 16 h 08 min le 16 juin 2022
Par Janick Émond - Journaliste

C’est un bon début de saison que connait le Club de golf de Chicoutimi. Malgré le départ un peu plus tardif comparativement à l’an dernier, les joueurs sont nombreux à être au rendez-vous. 

Le directeur général du club, Carl Bouchard, se réjouit de voir sa clientèle être présente sur les verts depuis l’ouverture du centre, le 13 mai dernier.  

« On a commencé véritablement sur les chapeaux de roue, notamment lors des premières journées. Lors des belles journées, on a beaucoup de joueurs qui viennent frapper des balles chez nous », raconte-t-il.  

De plus, la qualité des terrains est exceptionnelle en ce début de saison.  

« L’an dernier, on avait ouvert quand même assez tôt, mais les verts n’avaient pas nécessairement bien sorti. Cette année, les verts sont vraiment magnifiques, d’une très bonne qualité aussi. »  

Membership 

S’il y a un point positif à tirer de la pandémie pour les clubs de golf, c’est que la clientèle a grandi lors de ces deux dernières années.  

Comme il s’agit d’un sport en extérieur et où la distanciation est facile à respecter, de nombreuses personnes se sont tournées vers le golf. À Chicoutimi, on en ressent encore les effets cette année.  

« Je n’ai pas encore de chiffre exact à avancer concernant le nombre de membres cette année, mais c’est très similaire à l’an dernier. On estime qu’environ 90 % de nos membres sont de retour, et on a plusieurs nouveaux aussi. »  

En ce qui concerne le nombre de parties jouées, l’objectif pour cette saison se situe en deçà du nombre joué l’an dernier.  

« En 2021, on avait réussi à atteindre les 45 000 parties jouées. Cette saison, pour de nombreuses raisons, dont le fait qu’on a commencé avec trois semaines de retard, on sait qu’on ne pourra pas atteindre ce chiffre à nouveaux. On vise donc à atteindre entre 38 000 et 40 000 parties jouées en 2022. » 

Enfin, Carl Bouchard pense qu’il est possible que le nombre de joueurs journaliers diminue aussi cette année.  

« Avec le coût de la vie qui a augmenté, notamment le prix de l’essence, on croit que c’est une possibilité. Peut-être que les gens vont moins voyager et qu’on aura moins de touristes. Mais il n’y a rien de certain à ce niveau. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES