Dimanche, 21 avril 2024

Économie

Temps de lecture : 59s

L’entreprise doit revoir la fabrication de ses briquettes de biocarbone

Elkem Métal licencie 40 travailleurs à son usine-pilote de Chicoutimi

Le 21 mars 2024 — Modifié à 10 h 51 min le 21 mars 2024
Par Maxime Hébert-Lévesque - Journaliste

La direction d’Elkem Métal à Saguenay doit revoir le processus de fabrication de ses briquettes de biocarbone. Cette décision entraine la fermeture temporaire de l’usine-pilote de Chicoutimi et le licenciement de 40 travailleurs.

L’entreprise de métallurgie en a fait l’annonce par communiqué de presse jeudi.  

L’usine-pilote produisait des briquettes de biocarbone à partir de biomasse forestière. Cette technologie remplaçait le charbon métallurgique utilisé pour alimenter en énergie la fonderie. Selon l’entreprise, l’emploi de ces briquettes réduisait les émissions de gaz à effet de serre.

« On a construit cette usine-pilote en 2020 et la production de briquettes de bicarbone a débuté il y a un an. Toutefois, on a eu beaucoup d’arrêts pour réajuster de l’équipement et la production se faisait en séquence “on” et “off” (…) la problématique qu’on a aujourd’hui, c’est que les procédés de fabrication sont difficiles à opérer, ils ne sont pas robustes. On a besoin de temps et encore de recherche et développement pour trouver des solutions permanentes », explique en entrevue le directeur général de la division Biocarbone d'Elkem Métal Canada, Jean Villeneuve.

Le directeur précise qu’il y avait une cinquantaine d’employés qui travaillaient à l’usine-pilote. L’usine continuera donc avec une équipe réduite.

« Malheureusement, pour l’instant, tout le volet production doit être arrêté pour mettre l’accent sur la recherche et le développement », souligne-t-il.

À l’heure actuelle, il est impossible pour M. Villeneuve d’annoncer une date où la production sera reprise.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES