Samedi, 24 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 0 s

Le triomphe tardif de Messiah Force

Le 24 mai 2023 — Modifié à 14 h 07 min le 24 mai 2023
Par Mélyna Girard

Le triomphe tardif de Messiah Force

Chronique

Imaginez, vous êtes dans votre jeune vingtaine, vous fondez un groupe de musique heavy métal, vous composez vos chansons et vous arrivez même à produire un album… mais qui passe à peu près inaperçu. Après quelques années, vous abandonnez la musique, fondez une famille, et tout ce qui va avec. Mais 30 ans plus tard, alors que vous croyiez être complètement oubliés, une offre arrive du champ gauche pour que vous présentiez un spectacle en Allemagne, lors d’un festival reconnu consacré à la musique métal.

Ça vient d’arriver aux membres du groupe Messiah Force, une formation métal fondée à Jonquière, tout comme le groupe phare Voivod, mais là s’arrête les similitudes. C’est que contrairement à Voivod, Messiah Force, actif de 1984 à 1991, est passé sous le radar. Ou plutôt sous le radar québécois, car en Europe, à l’insu des membres du groupe, leur album The Last Day a bel et bien trouvé son public, devenant même pour des milliers de métalleux européens un album culte, adulé, pour certains de l’ordre de l’idolâtrie.

«  On en savait rien » me confie la soliste  Lynn  Renaud, toujours sur un nuage après avoir brûlé les planches du festival Keet It True à  Lauda  Königshofen, devant près de 3 000 métalleux en délire, alors que des centaines d’entre eux connaissaient par cœur les paroles des pièces les plus populaires de The Last Day ; White Night et The Sequel. « On en revient pas encore, des fans de l’Allemagne, de la  Suède, des  Pays-Bas, de l’Amérique  Latine nous ont félicités et nous ont remerciés pour notre musique. Certains ont dit qu’on avait été les meilleurs du festival. Ça faisait même la file pour nous demander des autographes ».

Mais comment ce fait-il que Messiah Force ait reçu une invitation d’ outre-mer, n’ayant effectué aucune sollicitation ?

«  Par un bien drôle de hasard, répond  Lynn  Renaud. Il y a quelque temps, un de nos plus grands fans au Québec nous a convaincus de venir jouer à son mariage. On n’a pas pu refuser. Quelqu’un a filmé notre numéro et a publié la vidéo sur les réseaux sociaux. Tout a déboulé très vite après ça ». Les dirigeants du festival allemand Keet It True ayant vu la vidéo, ils ont invité Messiah Force.

« Nous n’avons pratiqué que 3 fois avant de s’envoler pour l’Allemagne le mois dernier » confie la chanteuse. D’ailleurs la seule présence de  Lynn  là-bas tient du miracle, puisqu’elle relève depuis peu d’une maladie ayant gravement affecté ses cordes vocales, et qui l’a pratiquement rendue aphone pendant 20 ans.

« On a tout donné là-bas sur scène pendant 50 minutes. Bastien, Jean, Éric, Jean-François et moi on n’a plus 20 ans, on est tous dans la cinquantaine, et le métal, c’est très intense, ça demande beaucoup. »

Les artistes se sont en effet surpassés. Lynn, dont la voix a longtemps souffert, le bassiste Éric,  Jean-François, le batteur, qui n’était pas très à l’aise sur le banc qu’on lui avait assigné. Heureusement,  Bastien  Deschênes  et  Jean  Tremblay  n’ont  jamais  cessé  la  guitare, et cela a grandement paru sur scène.

Il fallait s’y attendre, le triomphe à  Lauda  Königshofen  a fait des  petits. La demande pour  Messiah  Force est à la hausse. Le groupe a repris du service, comme vendredi dernier à Chicoutimi, mais pourrait surtout repartir en Europe pour une série de spectacles, à la suite d’une nouvelle offre.

Si vous ne connaissez pas le band, il est possible de voir sa prestation au festival Keet It True sur You Tube. Soyez avertis, ça déménage. Mais le plaisir qu’éprouvent les musiciens est palpable et contagieux. Pour eux, le rêve est devenu réalité, après 30 ans, un triomphe tardif. Mais surtout, si ça vous chante d’entendre Messiah Force sur scène, il sera possible d’applaudir le groupe dans la région l’été prochain. Je n’en dis pas plus pour des raisons d’embargo. Surveillez les infos dans  Le  Réveil…

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES