Mercredi, 17 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 4 s

Unissons Saguenay célèbre ses 3 ans d’existence

« On a réussi à construire le solage de notre parti », affirme Pierre Dostie

Jean-François Desbiens
Le 08 juillet 2024 — Modifié à 08 h 48 min le 08 juillet 2024
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Le plus jeune parti politique sur la scène municipale, Unissons Saguenay, a célébré ses 3 ans d’existence et tracé un bilan lors de son assemblée générale annuelle le 12 juin dernier à Chicoutimi. Selon Pierre Dostie du comité de coordination, les membres présents se sont dits fiers du chemin parcouru et sont optimistes en vue des prochaines élections en novembre 2025.

Ce dernier souligne que malgré des conditions pas toujours favorables en ce qui a trait financement et de l’attention médiatique, certains des candidats du parti ont fait bonne figure lors du dernier scrutin.

« Notre candidate dans le district 12, Andrée-Anne Brillant, a notamment reçu 45,7 % des voix et une autre autour de 24 %. On n’a pas eu une influence spectaculaire sur la scène municipale, mais on a réussi à construire le solage de notre parti progressiste et environnementaliste qui veut défendre des idées innovantes. »

Unissons Saguenay a aussi réalisé un très bon coup selon lui en organisant une activité conjointe avec l’Équipe du Renouveau démocratique (ERD) afin de démystifier les partis politiques.

« C’est faux de dire que les partis politiques sont inutiles. Il y a beaucoup d’avantages pour les politiciens, mais aussi pour la population. Ça permet une plus grande cohésion dans les prises de décisions. Le rôle d’un conseiller, ce n’est pas juste de défendre les intérêts de son district, mais de contribuer à la grande ville. On a besoin de débats qui s’élèvent au-delà des intérêts particuliers, surtout dans une perspective de transition écologique. Avoir une cohésion dans l’aménagement urbain pour mieux prévenir l’accélération du réchauffement. »

Participation citoyenne

Pierre Dostie rappelle également que son parti a profité de l’élection partielle dans le district 14 à La Baie pour s’interroger sur la politique de participation citoyenne de Saguenay.

« Cette politique existe depuis plus de 3 ans, mais il n’y a toujours rien sur le site web de la ville et aucune démarche de mise en œuvre n’a été enclenchée, déplore-t-il. La politique prévoyait notamment un budget participatif et des comités de citoyens. Dans le contexte qu’on voit avec des guerres de clochers, des chicanes, des interventions plutôt axées sur des intérêts particuliers des conseillers, ce serait un garde-fou contre ce genre de comportement. »

D’ici le prochain scrutin, Unissons Saguenay prévoit tenir des assemblées citoyennes pour aboutir à un manifeste qui sera le fondement de son programme électoral.

Le parti, qui regroupe actuellement environ150 membres, compte aussi être présent lors des séances du conseil municipal et désigner des porte-paroles sur différents dossiers.

Campagne électorale

Durant la prochaine campagne électorale, Unissons Saguenay prévoit présenter des candidats ou candidates dans tous les districts et à la mairie. Le parti pourrait cependant laisser le champ libre à l’ERD dans certains quartiers.

« On va poursuivre nos discussions. Ce qui est important, c’est que nos idées soient bien représentées. On aura peut-être des propositions qui sont communes sur lesquels on peut travailler ensemble. On ne va pas se piler sur les pieds et s’attaquer si c'est le cas. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES