Mercredi, 17 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 58 s

Ville de Saguenay

Un nouveau PTI qui ne fait pas l’unanimité chez les élus

Le 03 juillet 2024 — Modifié à 16 h 00 min le 03 juillet 2024
Par Sara-Léa Bouchard - Journaliste

La Ville de Saguenay a présenté la nouvelle mouture de son Plan triennal d’immobilisation (PTI) 2025-2026-2027. Le nouveau PTI n’a cependant pas fait l’affaire de tous les élus municipaux lors de la séance extraordinaire du conseil de ville, mercredi. En effet, six conseillers sur quinze ont voté contre certains investissements octroyés.   

D’abord, le nouveau PTI contient des investissements de 129,8M$ pour 2025, et de 416,5M$ au total, pour les trois années qu’il couvre. On investit à hauteur de 106,3M$ pour le maintien des infrastructures (82%), alors que le reste sera alloué au développement (15%) et à la portion économique (3%). Une stratégie de maintien a été réfléchie, en ce qui concerne la réfection du réseau routier régional et les travaux d’asphaltage, qui s’élèvent à 24M$, en plus de l’ajout de la remise à neuf des ponceaux, au coût de 6,5M$. 

Un montant de 10 M$ sur deux ans est également octroyé pour l’achat et la rénovation de l’Église Ste-Thérèse à Arvida, 10M$ pour le parc de la Rivière-aux-Sables et 4M$ pour la mise en valeur du pont d’aluminium d’Arvida. On entend aussi injecter 2,5 M$ d’ici 2027 pour des études dans le but de construire un nouvel amphithéâtre pour remplacer le Centre Georges-Vézina. Saguenay compte entretenir ses piscines extérieures par un montant de 8,3M$ et réserve 16M$ pour son réseau d’aqueduc et d’égout. Un 9M$ a été mis sur la table pour l’achat d’équipements et d’outillages. 

Rappelons que l’an dernier, les élus avaient présenté un PTI atteignant 142,1M$.   

Un penchant électoraliste?   

Le chef de l’Équipe du renouveau démocratique de Saguenay et conseiller désigné, Marc Bouchard, n’a pas mâché ses mots. Il estime qu’il s’agit d’un PTI « bonbon » de 130M$ qui favorise deux arrondissements sur trois, mettant ainsi de côté certaines priorités de la Ville.   

« Où est l’argent prévu pour le centre-ville de Saguenay et qui vient donner le « Go » aux investisseurs potentiels ? C’est la ville qui doit prendre le leadership pour rendre ce secteur attirant. Mise à part la réfection souterraine de la rue Lafontaine, aucune autre somme n’est réservée pour l’instant », mentionne celui qui s’est opposé au plan d’investissements proposé.   

La conseillère municipale du secteur de Chicoutimi, Mireille Jean, a poursuivi dans la même veine que son collègue, en qualifiant le plan d’« irresponsable, électoraliste, et incohérent ».   

« Avec 130 millions, on ne parle pas juste de rattrapage. Est-ce responsable de surendetter les citoyens de Saguenay ? Pour moi, non. On ne peut pas dire oui à tout le monde, sauf si on veut plaire. Est-ce de la poudre aux yeux pour les électeurs ? est-ce qu’on fait cet exercice pour bien paraître en cette année d’élection ? », a-t-elle questionné.  

Les conseillers Michel Tremblay et Jacques Cleary ont aussi voté contre le PTI, notamment en raison de la somme de 10M$ consacrée au parc de la Rivière-aux-Sables à Jonquière, pour lequel aucun plan n’aurait été présenté aux élus.  

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES