Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 27 s

Installation de gicleurs : Saint-Ambroise se mobilise pour son unique maison de retraite

Jean-François Desbiens
Le 11 avril 2023 — Modifié à 08 h 28 min le 11 avril 2023
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Installation de gicleurs : Saint-Ambroise se mobilise pour son unique maison de retraite

Des organismes de Saint-Amboise ont décidé d’unir leurs forces pour supporter financièrement la seule maison de retraite pour aînés de la municipalité qui devra se conformer à l’obligation d’installer des gicleurs d’eau pour protéger ses 24 locataires en cas d’incendie. La facture s’annonce salée pour la Villa Saint-Ambroise, une résidence privée sans but lucratif.

Tous les bénéfices réalisés lors du souper annuel organisé par les Chevaliers de Colomb le 10 juin prochain à l’aréna Marcel-Claveau lui seront versés. Les billets au coût de 35 $ l’unité sont en vente.

L’an dernier, cet événement avait attiré 640 personnes. L’organisation dirigée par le Grand Chevalier Alain Brassard souhaite une participation encore plus importante cette année.

« On fait cette activité toutes les années depuis plus de 30 ans pour aider des organismes de notre milieu. Cette année, on a choisi d’aider la Villa Saint-Ambroise parce que c’est important. Ce sont des membres de nos familles qui demeurent là. On a contacté d’autres organismes pour avoir plus de bénévoles et nous aider à trouver des commanditaires. On ne s’est pas fixé d’objectif financier, mais dans l’aréna, on serait capable d’accueillir plus de 700 personnes. »

Le maire de Saint-Ambroise, Lucien Gravel se dit fier de cette mobilisation qui regroupe notamment le Club Optimiste, la FADOQ et l’association locale qui aide les personnes handicapées.

Des prix exorbitants

Sans aller jusqu’à craindre pour la survie de la résidence, Lucien Gravel estime que ce coup de pouce financier s’impose.

« À Québec, un foyer pour personnes âgées a fermé ses portes récemment parce qu’il était incapable de payer ces gicleurs. On veut mettre l’épaule à la roue pour aider la Villa à les absorber, parce que les prix sont exorbitants. On parle de centaine de milliers de dollars et la résidence, qui devra bientôt aller en appels d’offres pour les acheter, n’a pas les moyens de l’assumer seule. C’est beaucoup d’argent pour un petit foyer pour personnes âgées. »

De son côté, le responsable du dossier à la Villa Saint-Ambroise, Gabriel Brassard, affirme que même si la résidence devrait obtenir des subventions pour acquérir ces gicleurs, ce ne sera pas suffisant.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES