Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 52 s

Nordia à Place Centre-Ville Jonquière : une coquille vide

Jean-François Desbiens
Le 22 mars 2023 — Modifié à 11 h 37 min le 22 mars 2023
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Nordia à Place Centre-Ville Jonquière : une coquille vide

Le centre d’appels de Nordia à Place Centre-Ville Jonquière, dans lequel 130 employés de la compagnie oeuvraient lors de son ouverture en 2014, n’est plus qu’une coquille vide.

Le télétravail mis en place durant la pandémie est devenu permanent et tout indique que l’entreprise ne renouvellera pas son bail qui arrivera à échéance l’an prochain.

Une simple visite du second étage du centre commercial suffit pour constater qu’il n’y a plus personne dans les locaux ni de matériel informatique.

Sur une affiche placardée sur la porte d’entrée, on peut lire que tous les employés travaillent actuellement à distance. La filiale de Bell ajoute que ses bureaux ne seront uniquement ouverts que sur une base ponctuelle en fonction des besoins.

La crise sanitaire a tout changé et l’entreprise fait ainsi des économies, souligne le vice-président, stratégie et communication de Nordia, Philip van Leeuwen.

« On a commencé par déployer 75 % de nos employés à la maison en décembre 2021 pour les protéger de la COVID, puis jusqu’à 90 % des gens du service à la clientèle. Il ne restait finalement que quelques personnes qui se présentaient au bureau et on a décidé d’être complètement virtuel à 100 % à Jonquière. Les employés adorent ça, notamment parce qu’ils n’ont plus besoin de transport. Il y a aussi des avantages pour la compagnie. On a plus besoin du service d’entretien et on sauve des coûts reliés au chauffage par exemple », a-t-il déclaré.

Pertes économiques

Le porte-parole de Nordia reconnaît que l’absence de ces employés entraîne des pertes économiques directes importantes pour le centre d’achats, déjà affecté par plusieurs fermetures de commerces. Philip van Leeuwen rappelle cependant que ces travailleurs demeurent toujours dans la région.

« Les employés ne vont effectivement plus dépenser leur argent dans les magasins et les restaurants tout autour, mais ce qu’on leur verse en salaires reste dans la communauté. Ils le dépensent autrement, ailleurs au Saguenay. »

Compte tenu de la pénurie de main-d’œuvre, il est impossible de revenir en arrière selon lui.

« On a déjà demandé aux employés de retourner au travail dans d’autres centres d’appels et plusieurs ont finalement décidé de partir. Ils se sont trouvé des emplois ailleurs. À Jonquière, on continue à vouloir en embaucher, mais on les forme maintenant virtuellement. »

Fin du bail

Et à moins d’un revirement de dernière minute, Nordia devrait quitter Place Centre-Ville quand son bail se terminera en 2024.

« La décision finale n’a pas encore été prise et on a encore la possibilité de réfléchir. On pourrait utiliser les locaux pour de nouveaux contrats où il faut être sur place pour des raisons de sécurité, comme le service 911. Mais j’admets que ce n’est pas très positif actuellement. Il serait surprenant qu’on reste. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES