Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 34 s

307,4 M$ pour compléter l'autoroute 70 jusqu'à La Baie en 2028

Le 27 juin 2022 — Modifié à 16 h 54 min le 27 juin 2022
Par Julien B. Gauthier

307,4 M$ pour compléter l'autoroute 70 jusqu'à La Baie en 2028

Le tronçon est de l'autoroute 70 qui doit se rendre jusqu'à La Baie sera mis en service en 2028, a annoncé le gouvernement du Québec. Les travaux, qui débuteront cet été, représentent des investissements de 307,4 M$.

C'est la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre régionale Andrée Laforest qui en a fait l'annonce en début d'après-midi à La Baie. Elle était notamment accompagnée de la mairesse de Saguenay Julie Dufour, du député de Dubuc François Tremblay et de Donald Boily, directeur régional du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Le tronçon autoroutier, d'une longueur de 6,9 km et de quatre voies séparées d'un terre-plein, se situera au nord du chemin Saint-Anicet. Dès cet été, des travaux débuteront pour la construction d'un pont qui traversera la voie ferrée de Roberval-Saguenay. Rio Tinto, l'un des partenaires dans le projet, participera aussi aux travaux, en déplaçant un pylône électrique.

Le deuxième lot des travaux consistera quant à lui à effectuer du déboisement le long du corridor. Pour les troisième et quatrième lots, ceux-ci viseront la construction des voies en direction est-ouest, de même que de deux structures au-dessus de ruisseaux.

Quant aux lots #5 et #6, ceux-ci permettront de raccorder les deux extrémités des routes 170 et 70, ainsi que la mise en place de deux carrefours giratoires.

En ce qui a trait aux expropriations, Donald Boily mentionne que plusieurs résidences l'ont été « il y a plusieurs années ». Aucune expropriation commerciale n'est prévue, hormis quelques dossiers concernant des parcelles de terrain.

41 ans plus tard

Rappelons que le premier tronçon de l'autoroute de l'Aluminium, un nom qu'elle porte depuis 2017, a été construit à Chicoutimi entre 1981 et 1992, à la hauteur du boulevard Talbot.

"Le projet ne figurait plus dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) lorsque notre gouvernement est entré au pouvoir. On a insisté pour qu'il soit ramené", a mentionné la ministre Laforest, qui a aussi rappelé que le projet améliorerait la sécurité des automobilistes dans le secteur.

"C'est un projet qui améliorera significativement la sécurité dans le secteur. L'hiver, dans la route actuelle, il y a souvent des problèmes de poudrerie", a-t-elle ajouté.

Quant à la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, elle a souligné l'importance de ce nouveau tronçon en tant que lien économique entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES