Vendredi, 19 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 37 s

Les espaces de coworking en plein boom

Le 21 mai 2022 — Modifié à 10 h 04 min le 21 mai 2022
Par Julien B. Gauthier

Les espaces de coworking, qui commençaient à recevoir une forte demande peu de temps avant la pandémie, sont aujourd’hui plus populaires que jamais. Et s’ils étaient depuis plusieurs années déjà prisés dans les grands centres, ils ont aujourd’hui trouvé leur public en région.

À Saguenay, trois lieux offrent de l’espace aux travailleurs et entreprises : Le 1936 d’Arvida, Le Bureau – Milieu d’affaires et le Moulin à Cie à Chicoutimi. Partout, la demande est très forte.

« On est plein, on refuse du monde », commente le cofondateur du Moulin à Cie, Paul Henri Callens. Même son de cloche pour le Bureau – Milieu d’affaires, qui a récemment commencé une liste d’attente.

Ces espaces accueillent majoritairement des travailleurs autonomes et des télétravailleurs, mais aussi, dans le cas du Bureau – Milieu d’affaires, des entreprises.

« La pandémie a fait tomber certaines barrières, le télétravail est devenu incontournable, explique l’une des propriétaires du Bureau – Milieu d’affaires, Sophie Dufour. Aujourd’hui, on a beaucoup d’entreprises de l’extérieur qui cherchent un pied à terre au Saguenay. Avec le télétravail, elles recrutent dans la région, mais ne veulent pas avoir à gérer un local, alors elles louent un espace chez nous. »

« Comme une entreprise standard »

Le fait que tout soit pensé pour créer un environnement propice à la productivité et au partage est le secret du succès de ces espaces. Sur place, sont accessibles des bureaux fermés, des salles de conférence, des espaces à aire ouverte, une cuisine… : « c’est comme une entreprise standard », résume Paul Henri Callens.

« On est un lieu de coworking, pas seulement un espace de travail partagé. Il y a un fort sentiment d’appartenance, on échange de bonnes pratiques, on va dîner tous ensemble, on organise des jeudis resto et puis on rit en masse ! », décrit Sophie Dufour.

Même son de cloche du côté du Moulin à Cie : d’après Paul Henri Callens, qui utilise lui-même l’espace, « l’idée, c’est de développer une communauté, de créer des liens. Il y a une « vibe » ! J’arrive le matin et je retrouve ma communauté. C’est comme si on était dans la même entreprise. »

La pandémie, en isolant davantage les travailleurs autonomes et en donnant un gros coup de pouce au développement du télétravail, a largement contribué à l’essor de ce concept.

« Avant, les gens cherchaient un lieu pour travailler, maintenant c’est un lieu pour se rencontrer », appuie la cofondatrice du Bureau – Milieu d’affaires, Audrey Tremblay.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES