Actualités

Temps de lecture : 1 min 45 s

2021-2025 : Les dix travaux de Jonquière

Le 01 avril 2022 — Modifié à 16 h 45 min le 01 avril 2022
Par Julien B. Gauthier

2021-2025 : Les dix travaux de Jonquière

Investissements, travaux, réfections, sports et loisirs, les élus municipaux de Jonquière se sont dotés de dix objectifs concrets qu’ils souhaitent mettre en branle d’ici 2025. L’un d’entre eux pourrait bientôt se concrétiser : la nouvelle vocation de l’ancien hôtel de ville de Kénogami.

Celui-ci est inoccupé depuis plusieurs années, mais son état est relativement préservé.

Un projet de logement abordable fait partie des scénarios pour l’ancien hôtel de ville de Kénogami. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

« Un promoteur s’est manifesté. On pourrait avoir de bonnes nouvelles d’ici les prochaines semaines. On parle d’un projet de logements abordables. Ça représente 4,5 M$ pour une restauration presque intégrale du bâtiment. On ne peut pas attendre un autre cinq ans », explique le président d’arrondissement, Carl Dufour.

Ce dernier sent d’ailleurs que la nouvelle administration en place est davantage sensible aux demandes.

« C’est Julie Dufour l’ancienne présidente d’arrondissement. Elle avait déjà entamé cette réflexion. C’est donc une suite logique », croit-il.

Dans le parc industriel, l’arrondissement entend soutenir la mise en place d’une zone durable.

Sauvegarde des églises

En ce qui concerne le patrimoine culturel, l’arrondissement souhaite soutenir le nouvel organisme de développement de la Chapelle-Saint-Cyriac, située aux abords du Lac-Kénogami.

Le soutien du Centre d’histoire d’Arvida dans l’église Sainte-Thérèse figure aussi à l’ordre du jour. Toujours en fonction, elle se situe au cœur même d’un lieu historique.

« On ne voudrait surtout pas d’une église placardée dans un lieu historique. Elle est en bon état et son maintien n’engendre pas des frais astronomiques ».

Sports et loisirs

Situé en plein cœur du centre-ville, le parc Jean-Allard a besoin d’un « rafraichissement presque total », selon Carl Dufour.

« Le belvédère, il y a moyen d’améliorer ça. On veut aussi mettre en place un beau skatepark. »

Avec l’aboutissement de la première phase des travaux de la Place Nikitoutagan, l’arrondissement envisage déjà la deuxième et finale phase, qui s’échelonnera sur deux ans.

Le stade Richard-Desmeules subira aussi quelques améliorations, notamment pour son aire de restauration. L’arrondissement collabore d’ailleurs avec les Voyageurs de Saguenay, qui espère un terrain synthétique.

« En raison de notre climat, l’équipe commence souvent sa saison en retard comparativement aux équipes de Montréal, par exemple. Parfois, ils sont encore sur la neige! ».

Les conseillers veulent aussi pérenniser et améliorer les activités du Mont-Fortin. « Ce n’est même pas un questionnement. On veut que la Ville conserve cette infrastructure », lance-t-il.

Enfin, dans le secteur Shipshaw, comme la Ville entend se départir de la marina, elle souhaite déterminer une nouvelle vocation et les scénarios possibles avant d’aller en appels d’offres.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES