Dimanche, 14 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 23 s

Les activités estivales sont lancées au Club de tennis intérieur de Saguenay 

Janick Émond
Le 14 juin 2024 — Modifié à 08 h 06 min le 14 juin 2024
Par Janick Émond - Journaliste

Les activités estivales du Club de tennis intérieur de Saguenay ont officiellement débuté au début juin. Encore cette année, les adeptes du sport de raquettes sont nombreux au rendez-vous pour les différentes activités offertes.  

En plus de certaines activités qui se tiennent à l’intérieur des installations, plusieurs propositions à l’extérieur sont également offertes aux membres.  

On retrouve ainsi des ligues en simple et en double, des cours de groupe pour adultes et pour les juniors.Toutes les activités extérieures se tiennent au parc Rosaire-Gauthier à Chicoutimi et au parc Saint-Jacques à Arvida.  

« L’été est bien parti. Nos ligues sont en action tous les soirs et elles sont transportées en intérieur en cas de pluie ou de mauvais temps. On a autour de 80 joueurs dans nos ligues cet été, ce qui est pas mal dans nos moyennes des dernières saisons », commente le directeur général du Club de tennis intérieur de Saguenay, Jean-Arnaud Poirel.  

Projet d’agrandissement 

Par ailleurs, le projet d’agrandissement du club se voit être repoussé jusqu’à nouvel ordre.  

Ce projet, rappelons-le, a pour objectif d’ajouter trois nouveaux terrains à l’intérieur du club. 

Cependant, comme le club n’a pas eu l’appui de la ville lors du dernier dépôt de projets pour le PAFIRS, le projet a été mis sur les tablettes.  

« Le plan n’est pas tombé à l’eau cependant. On a encore l’intention de présenter le projet éventuellement. Il restera à voir si on propose la même chose ou si nous allons revoir le plan. La dernière fois, je crois qu’il y avait trop de projets qui avaient besoin de l’appui de la ville et des choix avaient dû être faits. » 

Si jamais ce projet va de l’avant, Jean-Arnaud Poirel souligne que non seulement les nouveaux terrains aideraient à répondre à la demande croissante pour le tennis, mais aussi pour le pickleball.  

« Nous offrions des périodes de pickleball dans le passé, mais la demande est devenue trop grande pour le tennis, donc on a arrêté le pickleball. Mais avec plus de terrains, on pourrait ramener cette offre. » 

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES