Vendredi, 19 avril 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 44 s

Andrée Laforest toujours impressionnée par l’ampleur de sa victoire

Jean-François Desbiens
Le 13 octobre 2022 — Modifié à 09 h 24 min le 13 octobre 2022
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Andrée Laforest n’en revient toujours pas d’avoir été réélue pour un second mandat dans Chicoutimi avec 62 % d’appui populaire, soit le plus grand nombre parmi les 90 nouveaux députés de la Coalition avenir Québec (CAQ), mais elle tempère les attentes.

Interrogée une semaine jour pour jour après sa victoire décisive, la députée, qui demeure aussi ministre des Affaires municipales, de l’Habitation et responsable de la région d’ici l’assermentation des élus, souligne avoir été impressionnée.

« J’étais surprise des résultats. Les votes en ma faveur ont été tellement considérables dans mon comté que je me disais, voyons-donc! Ça ne se peut pas. C’était énorme. J’étais aussi très contente de voir qu’on avait Yannick Gagnon dans notre équipe. »

Par la suite, Andrée Laforest a été passablement occupée. Elle a notamment revu plusieurs dossiers délaissés durant la campagne électorale et a également participé au caucus regroupant tous les candidats élus et non-élus de son parti à Brossard, un moment émouvant pour elle.

Mme Laforest attend maintenant de savoir si François Legault lui renouvellera sa confiance et lui permettra d’avoir encore une place au conseil des ministres à Québec.

Phase de transition

« C’est comme si actuellement, on était dans une phase de transition. J’ai eu plusieurs appels de préfets depuis mon élection qui veulent faire avancer les dossiers, mais je ne sais pas ce qui m’attend. Je vais voir où je vais atterrir. »

Elle demande de la patience, alors que les attentes sont élevées, notamment venant de Saguenay pour que son parti respecte la promesse faite par le premier ministre d’investir 117,2 M$ à Port Saguenay.

« La promesse est là. C’est sûr que ça va fonctionner, mais je ne peux pas dire à la mairesse Julie Dufour quand elle va recevoir son chèque. On a déjà donné un montant de 10 millions pour la décontamination des terrains. C’est maintenant à la ville d’agir. Le travail des gens en place doit se faire. »

Étape importante

Quant à la demande de Saguenay d’augmenter le financement de la police municipale, Andrée Laforest répond qu’une étape importante devra d’abord être franchie entre son gouvernement et les municipalités.

« On va retourner au travail et on va renégocier un autre pacte fiscal. Je comprends qu’il y a des besoins pour les policiers. Pour lutter contre l’inflation aussi. On va évaluer les demandes de toutes les municipalités et négocier. Je ne sais pas si j’aurai les Affaires municipales à nouveau, mais c’est long à négocier. Tous les maires vont formuler leurs demandes et on verra par la suite. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES