Mercredi, 28 février 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 52 s

Rosalie Bélanger : Vivre de sa passion 

Janick Émond
Le 09 septembre 2022 — Modifié à 13 h 51 min le 09 septembre 2022
Par Janick Émond - Journaliste

Rosalie Bélanger : Vivre de sa passion 

Dès qu’elle a goûté au crossfit en 2017, Rosalie Bélanger est devenue une vraie mordue. Cinq ans plus tard, toute sa vie tourne autour de cette discipline, et elle a la chance de pouvoir dire qu’elle vit de sa passion. Depuis 2019, l’athlète de 24 ans est propriétaire du gym Crossfit Saguenay, qui fonctionne mieux que jamais.  

« J’ai commencé le crossfit parce que je voulais être meilleure au soccer et finalement, j’ai arrêté le soccer pour faire du crossfit ! Ç’a été un coup de foudre pour ce sport-là si on veut. Dans les deux premières années, je me suis principalement entrainée, avant de goûter à ma première compétition en 2019. Et c’est à ce moment que j’ai su que c’est ce que je voulais faire de ma vie », raconte-t-elle.  

À la fin de 2019, avec un associé, elle achète donc l’entreprise Crossfit Saguenay. Deux ans plus tard, elle rachète son associé et elle devient la seule propriétaire du gym.  

« Après deux ans de pandémie assez difficile, le gym va mieux que jamais. Lors de l’achat en 2019, on avait seulement 80 membres. Aujourd’hui, on en a presque 200 et l’objectif est de continuer de croître. » 

Rosalie a mis les bouchées doubles dans les dernières années afin de faire grandir la réputation de son gym, et elle cueille le fruit de ses efforts aujourd’hui.  

« Pendant la pandémie, j’ai travaillé fort pour garder les gens actifs. Avec mon ancien associé, on a aussi renouvelé de l’équipement, on a amélioré l’endroit en refaisant l’intérieur. Je crois que ça aide à attirer de nouveaux membres. » 

Et avec les belles performances qu’elle réalise lors des compétitions, la réputation de Rosalie Bélanger attire également les amateurs.  

« Je me rends compte qu’il y a de plus en plus de gens qui viennent pour moi. Je me le fais dire souvent, mais je ne le réalise pas vraiment. C’est plaisant de voir que tout l’ensemble de mon travail aide le gym. Je suis fière de voir que même mes performances permettent d’attirer des clients. » 

Mode de vie 

Toute la vie de Rosalie Bélanger est centrée autour du crossfit. À tel point que même ses proches ont du mal à comprendre.  

« Mes parents me demandent parfois ce qui me garde autant allumée dans le crossfit », lance-t-elle en riant.  

« Honnêtement, je ne sais pas quoi répondre à ça ! J’ai toujours été ultra compétitive. Au soccer, je voulais toujours être la meilleure. Dans le crossfit, tu ne peux jamais être la meilleure, il y en a toujours une plus forte dans quelque chose et le calibre est vraiment fort. Donc, c’est constamment un travail d’amélioration, de progression, de dépassement de soi. »  

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES