Mercredi, 28 février 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 46 s

Crossfit : Rosalie Bélanger parmi l’élite mondiale 

Janick Émond
Le 09 septembre 2022 — Modifié à 13 h 50 min le 09 septembre 2022
Par Janick Émond - Journaliste

Crossfit : Rosalie Bélanger parmi l’élite mondiale 

La Saguenéenne Rosalie Bélanger fait sa place parmi l’élite mondiale du crossfit. En juin dernier, lors des Atlas Games qui avaient lieu à Montréal, elle a battu le record du monde à l’épreuve de l’arraché, établissant le nouveau standard à 205 lbs chez les femmes.  

Rosalie Bélanger, qui participait alors aux épreuves par équipe lors de cette compétition, a tiré son épingle du jeu lors d’une épreuve solo. 

« Pour cette épreuve de force, il y avait plusieurs plateaux où on devait faire un arraché. Ça commençait à 135 lbs, et chaque plateau, ça montait de 5 lbs, jusqu’au plateau final à 180 lbs. Je me suis rendu jusqu’au bout et j’ai réussi, ce qui me donnait le droit au plateau ultime, où c’est nous qui choisissons la charge », raconte-t-elle.  

« La plupart du monde mettait 185 lbs, juste pour dire qu’ils avaient fait plus. Mais moi, j’avais déjà réussi en entrainement à faire 205 lbs sans trop de misère. Je savais que le record du monde était à 200 lbs, donc je voulais le battre. J’ai levé 205 lbs sans difficulté, ça super bien été. J’avais hésité à faire 215 lbs, mais j’avais une blessure à un doigt. Mais ç’a tellement bien été que finalement je me dis que j’aurais peut-être dû le tenter. Une prochaine fois peut-être ! » 

Son record a ensuite été égalé par une athlète américaine, qui a voulu reproduire l’exploit.  

Faire son nom  

Malgré son début en crossfit il y a cinq ans seulement, et avec un parcours en compétition assez maigre, le nom de la Chicoutimienne de 24 ans commence à être bien connu sur la scène du crossfit.  

Rosalie Bélanger a été invitée personnellement à participer à la fin septembre au CanEast Games à Toronto. Une compétition qui regroupera bon nombre des meilleurs athlètes du Canada et des États-Unis.  

« Normalement, on doit passer par des inscriptions et un processus de sélections pour participer aux compétitions. Donc de recevoir une invitation, c’est vraiment plaisant. Ça montre que je me fais voir et que je me fais connaitre, que mes efforts et tout mon travail sont reconnus. » 

Il s’agit ainsi d’un pas de plus vers son ultime objectif, celui de participer aux Crossfit Games, l’une des plus importantes compétitions de crossfit sur la planète.  

« Quand j’ai commencé le crossfit en 2017, l’objectif que je m’étais fixé était de me rendre là dans 10 ans. Je suis rendue à la moitié et je suis confiante de réussir. La progression est très bonne. La prochaine année devrait être intéressante ! »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES