Mercredi, 21 février 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 19 s

Québec et Ottawa augmentent leur contribution au projet de convoyeur du Port de Saguenay

Jean-Philippe Tremblay
Le 11 décembre 2023 — Modifié à 16 h 59 min le 11 décembre 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

Québec et Ottawa augmentent leur contribution au projet de convoyeur du Port de Saguenay

Les gouvernements de Québec et d’Ottawa bonifient leur contribution financière à 111,2 M$ au projet de convoyeur électrique du Port de Saguenay. Cette annonce s’explique par l’augmentation des coûts du projet, qui ont doublé depuis deux ans.

Les gouvernements de Québec et d’Ottawa bonifient leur contribution financière à 111,2 M$ au projet de convoyeur électrique du Port de Saguenay. Cette annonce s’explique par l’augmentation des coûts du projet, qui ont doublé depuis deux ans.

Rappelons qu’en août 2021, l’annonce d’une aide de 66 M$ avait été faite en présence de Francois Legault pour la construction d’un convoyeur multiusager qui relierait la zone industrielle et les installations ferroviaires au terminal maritime de Grande-Anse. L’infrastructure de près de 2 km de long permettra notamment de relier l’une des plus vastes zones industrialo-portuaires du Québec au quai en eau profonde du Port de Saguenay.

La mise à jour économique a pour sa part eu lieu lundi après-midi, en présence du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie et ministre responsable du Développement économique régional, Pierre Fitzgibbon, de la ministre des Affaires municipales et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest et du député de Dubuc et adjoint parlementaire de la ministre du Tourisme, François Tremblay.

L’augmentation des coûts s’explique par plusieurs facteurs. Carl Laberge, directeur président-directeur général du Port de Saguenay, mentionne notamment le contexte inflationniste actuel, ainsi que les problèmes liés aux chaines d’approvisionnement, vestiges de la dernière pandémie.

« Les dernières estimations datent de 2019, les demandes de financement avaient été déposées depuis un bon moment. Lorsque les sommes ont été annoncées en 2021, on a refait les estimations et on a remarqué que les coûts pour le projet avaient énormément augmenté comme on le voit dans tous les domaines présentement », ajoute Carl Laberge.

Ce dernier assure qu’aucun dépassement de coût supplémentaire n’est à prévoir.

Québec financera le projet à la hauteur de 56 M$ alors qu’Ottawa injectera pour sa part 55,2M$.

 

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES