Vendredi, 19 avril 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 27 s

L’Écoboutique du Carrefour entre en action

Serge Tremblay
Le 14 décembre 2022 — Modifié à 07 h 21 min le 14 décembre 2022
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Terminant bientôt son premier quart de siècle d’existence, le Carrefour Environnement Saguenay (CES) vient de lancer une boutique spécialisée dans le réemploi des produits électroniques, l’Écoboutique du Carrefour.

Elle est localisée sur la rue des Oblats à Chicoutimi. L’Écoboutique du Carrefour comblera un créneau vacant, s’adressant aux consommateurs à la recherche de produits électroniques usagés, testés, reconditionnés et garantis 30 jours.

Tout comme les chercheurs de bas prix, les musiciens et amateurs d’articles vintage seront particulièrement comblés avec un vaste inventaire en tout genre tel qu’instruments, systèmes de son, jeux vidéo, électroménagers.

En conférence de presse, le président du conseil d’administration, Lucien Turcotte, a fait ressortir l’objectif du CES d’améliorer l’impact environnemental de l’organisme en offrant simultanément une alternative écoresponsable et en combattant l’inflation sur les produits de consommation.

« Le Carrefour poursuit son évolution en s’adaptant aux tendances actuelles tout en proposant à la population une nouvelle option en consommation responsable. Tenant compte des coûts en hausse et de la crise climatique, une partie de la population se tourne davantage vers l’économie circulaire. Tout comme les marchés aux puces ou des sites de transaction en ligne, nous offrons un espace sécuritaire, avec un service hors pair et une garantie que nos produits fonctionnent », a expliqué Lucien Turcotte.

Quelques faits sur le CES

Fondé en 1998, le Carrefour Environnement Saguenay compte près de 90 employés. Il opère deux usines de recyclage à Saguenay et à Edmunston au Nouveau-Brunswick, un centre de réemploi et deux boutiques informatiques.

Sur une base hebdomadaire, les citoyens y acheminent quatre palettes de matières, dont le poids s’élève environ à 1 600 livres (730 kilogrammes). Globalement, la direction du CES rapporte avoir traité plus de 15 000 tonnes de matières au cours des trois dernières années, générant des retombées économiques estimées à 18 M$ pour la région.

Rappelons qu’il s’agit d’une entreprise d’économie sociale spécialisée dans le recyclage et la valorisation de matériel informatique et électronique, détournant annuellement des milliers de tonnes des lieux d’enfouissement sanitaires. Son offre diversifiée rejoint un vaste éventail de clientèles (individus, institutions, entreprises, municipalités) et permet à ses employés d’avoir accès à un programme de formation en entreprise.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES