Mercredi, 12 juin 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 47 s

Noir deux tons

Un second roman conjoint pour Michel Lemieux et Sébastien Gagnon

Serge Tremblay
Le 22 janvier 2024 — Modifié à 09 h 07 min le 22 janvier 2024
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Chose promise, chose due. Les auteurs dolmissois Michel Lemieux et Sébastien Gagnon récidivent avec un second roman conjoint, Noir deux tons. Une histoire drôle à souhait, un peu grinçante et avec un petit goût du terroir jeannois.

Leur premier ouvrage conjoint, Territoire de Trappe, avait remporté un prix littéraire du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la catégorie Roman. Il s’agissait d’une histoire plutôt sombre avec des accents de western spaghetti.

Cette fois-ci, les deux auteurs vont dans un tout autre registre. On délaisse le ton noir et sale pour une histoire franchement amusante mettant en scène des personnages aux traits singuliers.

« Ce sont deux beaux-frères qui font des toitures au noir pendant l’été. Ce sont des têtes brûlées, des gens moins adaptés aux us et coutumes modernes avec des comportements qui ne font pas très 2024. Ils ne comprennent pas les codes de la vie moderne et ils n’en ont rien à foutre », résume Michel Lemieux.

Alors qu’ils montent sur les toits d’un quartier un peu bourgeois pour se mettre au travail, les deux beaux-frères voient et jugent toute sorte de choses. Ils s’immiscent peut-être un peu trop dans la vie de ce tranquille quartier et déclenchent une sorte de lutte des classes qui n’ira qu’en s’accélérant.

« Les gars font des toits, perturbent le quartier et déterre de la merde dans le voisinage. C’est une escalade de folie », ajoute Sébastien Gagnon.

L’action demeure campée dans la MRC des Trois-Chutes, une MRC fictive du Lac-Saint-Jean dont les traits évoqueront toutefois des images aux lecteurs qui connaissent bien la région. Le récit est aussi ponctué d’expressions et de vocabulaire du terroir qui accrochent le sourire.

Écrire à deux

Michel Lemieux et Sébastien Gagnon ont trouvé la bonne recette pour écrire à deux. Et ils ne le cachent pas, c’est un exercice avec lequel ils ont beaucoup de plaisir.

« On s’entend sur ce dont on veut parler et sur une idée qui nous plaît. Je fais le premier jet et Sébastien le reprend ensuite, change des choses et rend le récit plus littéraire », explique Michel Lemieux.

« On ne le sent pas qu’on écrit à deux. À force de se relire et de se relancer, on en vient à ne plus trop savoir qui a écrit quoi », renchérit Sébastien Gagnon.

Le duo a déjà d’autres projets en chantier, dont un roman qui est prêt à environ 80% qu’il tentera de faire publier.

Dans l’immédiat, toutefois, Noir deux tons, publié aux éditions Québec Amérique, sera disponible en librairie le 23 janvier. Une soirée de lancement aura lieu le 24 janvier à L’Espace, à Dolbeau-Mistassini, ainsi que le 26 janvier, à la Librairie Marie-Laura, à Jonquière.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES