Dimanche, 16 juin 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 41 s

Le retour de MORDiCUS : Nouvelles sonorités, même signature rock

Le 22 juillet 2022 — Modifié à 08 h 50 min le 22 juillet 2022
Par Julien B. Gauthier

Une sonorité plus dansante, plus moderne, mais fidèle à sa signature rock, le groupe MORDiCUS promet sur son prochain album des compositions plus matures et plus introspectives.

Du nom MORDiCUS, tout simplement, ce quatrième opus, qui sortira à l’automne, a été écrit en contexte de pandémie, où chaque membre a composé les morceaux de manière séparée.

« L’album est une belle continuité de ce qu’on a déjà fait, mais avec des sonorités plus actuelles. Il n’y aura pas de longueurs. Au niveau de l’écriture, on est dans des thèmes plus différents que les autres. On essaie d’explorer autre chose », explique Maxime Desrosiers, chanteur et guitariste de la formation saguenéenne, formée en 2010.

En raison du confinement, le groupe a fait beaucoup de travail à distance pour concevoir les huit pièces qui composent l’album, le premier en quatre ans. Les membres s’envoyaient leurs enregistrements respectifs dans le but de créer les premières maquettes.

Se retrouver

Au printemps dernier, les cinq membres se sont réunis au Studio le Nid, situé à Saint-Adrien en Estrie, dans des installations aménagées dans un ancien presbytère.

« Ça nous intéressait de partir quelques jours et de nous retrouver en gang. Ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas fait. À chaque album, on a toujours changé d’endroit. Ça donne toujours de quoi de différent. »

Un nouveau membre s’est d’ailleurs joint au groupe : le claviériste Gabriel Pearson, qui les accompagne sur la route depuis 2018. Celui-ci a enregistré les pistes de synthétiseurs. « C’est la première fois qu’il enregistrait avec nous. Il a une bonne oreille », ajoute Maxime.

Questionnements existentiels

L’album éponyme n’aura pas de thème ou de concept précis. Selon le chanteur, plusieurs des chansons abordera tout de même les questionnements existentiels de la vie quotidienne.

« La chanson Correct, pas correct parle de nos choix, envers les autres, l’environnement. C’est devenu la question qu’on se pose tout le temps, on se demande constamment si on est correct d’agir de telle manière. »

La chanson Sac d’os aborde la vie d’un point de vue nihiliste. « En quelque sorte, nous ne sommes que des organismes vivants sur un caillou qui flotte dans l’univers! », lance Maxime Desrosiers.

L’album sera lancé à Chicoutimi le 10 septembre au Centre d'Expérimentation musicale. À plus long terme, une édition vinyle est aussi prévue.

Un premier extrait, Pays des merveilles, est déjà sorti le 3 juin. Au cours de l’été, le groupe proposera une autre chanson (qui ne provient pas de l’album) ainsi qu’un vidéoclip.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES