Mercredi, 21 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 12 s

Mes vœux sportifs pour 2024

Le 04 janvier 2024 — Modifié à 14 h 50 min le 04 janvier 2024
Par Dominic Bolduc

Mes vœux sportifs pour 2024

L’année 2023 tire déjà à sa fin. Une autre année remplie de rebondissements dans l’actualité. Dans le sport, on a eu droit également à notre part de célébration et de déception. Pour ma dernière chronique de l’année, ou la première de 2024, voici mes souhaits pour le sport régional.

Comme premier événement sportif en début d’année, le Tournoi provincial de Hockey Pee-Wee de Jonquière a vu son nombre d’inscriptions être à la baisse pour sa 58e édition. Seulement 35 équipes seront présentes alors que normalement on en dénombre plus d’une cinquantaine. Bonne chance à toute l’organisation en souhaitant un retour à la normale rapidement.

Aux dires de Yanick Jean, la progression des Saguenéens de Chicoutimi est en avance sur son horaire. Les jeunes se développent bien et plus vite que prévu. Les Massé, Desruisseaux, Guité, Huang et Précourt seront les piliers de cette équipe pour les prochaines années. Encore là, on devra faire preuve de patience en 2024, même si l’équipe pourrait surprendre quand les séries éliminatoires débuteront.

Les Marquis ont fait beaucoup de changements depuis le début de la présente saison. De nouveaux visages ont fait leur arrivée et il est normal que la chimie prenne un peu de temps à s’installer. Comme c’est le cas depuis quelques années, la compétition est féroce dans la Ligue Nord-Américaine et l’écart entre chacune des formations est très mince. Une chose est sûre, c’est que les partisans seront aussi présents, avec une moyenne de plus de 2 000 spectateurs par rencontre, du jamais vu en plus de 25 ans d’existence de l’équipe.

Les Élites de Jonquière ont fait belle figure lors du dernier Challenge CCM à Châteauguay avec une défaite en quart de finale. Bien qu’elle ne figure pas parmi les meilleures formations, elle compte plusieurs vétérans ainsi que deux bons gardiens et a démontré qu’elle pouvait compétitionner avec les meilleures équipes du circuit.

Au baseball, les Voyageurs de Jonquière ont encore une fois augmenté les standards du baseball junior élite avec la dernière saison. Avec des foules de plus d’un millier de spectateurs, chaque match devient un événement et non juste une rencontre sportive. L’année 2024 sera une année de transition pour les Voyageurs en raison des travaux du stade Richard-Desmeules. Ils devront évoluer au stade de Kénogami où plus d’un million de dollars ont été investis dernièrement. Évidemment, les commodités ne seront pas les mêmes, mais l’organisation saura s’acclimater et les partisans aussi. De toute façon, ce compromis est pour le mieux du baseball junior à Saguenay.

Est-ce que la dynastie des Gaillards de Jonquière va se poursuivre ? Après une saison parfaite en 2023 avec en conclusion la conquête du Bol d’Or, les Gaillards sont l’exemple de succès. Fort à parier qu’ils reviendront en force en 2024 tout comme les Cougars de Chicoutimi qui évolueront sur une nouvelle surface de jeu.

Les INUK ont débuté leur deuxième saison depuis leur retour et l’évolution se poursuit. Le spectacle est intéressant et l’organisation en place démontre qu’une formation universitaire à Chicoutimi peut être enviable. À quand une ligue universitaire québécoise de hockey ? Sûrement d’autres établissements montreraient de l’intérêt.

Et à vous, chers partisans, une bonne année 2024 et continuez d’encourager vos équipes sportives ! C’est pour vous qu’elles performent !

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES