Chroniques

Temps de lecture : 2 min 18 s

Moi touriste? Non merci!

Mélissa Tremblay
Le 18 août 2023 — Modifié à 10 h 38 min le 18 août 2023
Par Mélissa Tremblay - Coordonnatrice numérique

Chronique

J’aime voyager et j’aime surtout le faire via Airbnb ou tout autre site de location de maisons. Je ne suis plus un gars d’hôtel. Au moment où j’écris ces lignes, je suis bien installé sur un bureau en chêne massif avec un bon café pour démarrer la journée. Il y a derrière moi, une cuisine complète et devant moi un spacieux et très confortable salon. Ma conjointe dort sur le côté de la maison la porte fermée avec une salle de bains adjacente. Une cour arrière me donne accès à un immense patio avec tout ce qu’il faut pour se sentir en vacances. Je suis au rez-de-chaussée dans une grande maison divisée en 2 dans un quartier qui me rappelle mon Arvida. Difficile de trouver ce confort dans un hôtel au même prix.

Si vous me connaissez un peu, vous savez que j’adore la cuisine. Dans une épicerie, j’ai l’habitude de tout regarder. Imaginez-moi dans une épicerie américaine avec plein de trucs non disponibles dans notre région! À 10 minutes de la maison, une poissonnerie offre des produits frais de la mer. Plus loin, un détaillant de vin offre une majorité de produits qui n’est pas disponible à la SAQ. Imaginez le plaisir que j’ai à cuisiner des produits locaux, boire un vin rarissime au Québec et déguster le tout sur une belle terrasse. Vous me direz que ce serait aussi possible dans un hôtel mais je n’ai pas les proches assez profondes pour ça!

Ce que j’apprécie le plus en vacances, c’est de me sentir comme un local. Sans être envahissant, notre hôte vient me parler, faire un brin de jasette. Il aime beaucoup la politique ce qui donne des échanges assez intéressants. Bien que ce soit un « Trumpiste» je l’aime quand même parce qu’il est d’excellent conseil. Comme je suis à Virgina Beach et que j’ai horreur des plages bondées, l’hôte m’a indiqué LA place pour avoir la paix et profiter de l’océan, sans stationnement à péage. Pour être allé dans le coin touristique de V.B. avec ses boutiques attrapes touristes et son mini-golf excessivement quétaine, il n’y a rien d’exceptionnel là. Je préfère être dans mon quartier, près d’une superbe microbrasserie entourée de locaux là où se trouve la vraie nature d’une communauté.

Avouez que c’est toujours honteux quand votre carte de crédit ne «passe pas»! Ça m’est arrivé à l’épicerie. Je change de carte sachant bien que ma carte n’est pas à court de fond, bien au contraire. De retour à la maison, j’appelle la compagnie et on me dit qu’on croyait à une fraude, le classique. On arrange le tout, sans jamais m’identifier avec des questions. Ça m’agace au plus au point, je dis alors : «coudonc, vous ne m’identifiez pas?». Surprise quand je constate que j’ai été identifié par ma voix. Mais où ont-ils pris un échantillon de ma voix? On me dit qu’on l’a dans mon dossier. Saviez-vous ça? Avant de se quitter, si vous avez un amoureux des États-Unis dans votre entourage qui vous raconte que même avec le taux de change, le coût de la vie est moins dispendieux qu’au Québec, c’est complètement faux! À l’exception du prix de l’essence (environ 1.25$ le litre), tout a monté. Tellement que je suis sur le point de vérifier les circulaires locales pour mes prochains repas…

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES