Samedi, 24 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 10 s

C'est comme ma deuxième maison

Louis Potvin
Le 13 avril 2023 — Modifié à 11 h 31 min le 13 avril 2023
Par Louis Potvin - Rédacteur en chef

C'est comme ma deuxième maison

La Jasette de la gazette

Le vieux couvent de Saint-Prime.

Je ne compte plus le nombre de spectacles auxquels j’ai assisté. Des moments mémorables gravés pour longtemps dans ma mémoire de mélomane.

Chaque fois que j’y mets les pieds, je me sens chez moi. La gang de bénévoles me salue et comme je suis journaliste, j’ai le privilège d’avoir une place dans le jubé afin d’assister au spectacle sans enlever une place à une personne.

Car c’était « full au bouchon » pour Gab Bouchard en cette belle journée de mars neigeuse.

Le petit gars de Saint-Prime revenait dans cette salle où il a assisté, lui aussi, à de nombreux spectacles.

On le sentait fébrile de monter sur scène et de voir plein de visages qu’il connaissait.

Qu’à cela ne tienne. Comme un pro, il a enfilé les chansons accompagné d’un band de jeunes musiciens terriblement solides.

C’est encore ce qui me galvanise d’avoir des coups de foudre pour des musiciens. Et cette fois-ci, ce fut Zachary Boileau. Non, mais quel guitariste ! Un jeu élégant, en finesse avec du piquant énergique au bon moment.

Talentueux et sérieux. Comme Gab.

Il gravit les échelons de la scène musicale rapidement, car il a su prendre sa carrière au sérieux.

Et dire que je l’ai bercé à son baptême et que là, ce sont ses ballades qui me bercent.

Je me souviens d’avoir écrit à son sujet, alors qu’il s’était démarqué à la Bourse Objectif scène, comment il avait une belle dégaine. Cette insouciance de l’époque s’est transformée en une grande confiance en ses moyens.

Et de le voir interpréter ses chansons, que tout le monde entonne les paroles, devant les yeux pétillants de ses parents Manon et Pierre et surtout de ses grands-parents, Denise, Denis et Jeannine, ajoutait à la magie. Il ne manquait que Jean-Guy qui devait écouter de là-haut.

C’était émouvant.

Une belle communion d’amour pour un jeune talentueux dont on n’a pas fini d’entendre parler. Ma fille m’en a parlé pendant une semaine et m’a dit que c’était le plus beau spectacle de sa vie.

Ce n’est pas si surprenant que ça que Daniel Bélanger l’ait choisi en première partie de son show à Festivalma.

C’est un peu ça la magie du Vieux couvent. Une petite salle vibrante et vivante. L’amour pour la musique transpire de l’édifice patrimonial.

Les autres

Des institutions comme le vieux couvent sont importantes pour la culture.

Le Café du clocher d’Alma, qui fête ses 20 ans, fait partie de celles-là. Pierre-Yves Villeneuve et ses partenaires ont su au cours des années animer la scène musicale almatoise en présentant de nombreux groupes locaux et émergents.

Combien sont ceux qui gardent des souvenirs impérissables des bands qui se sont succédé dans ce petit bar sympathique.

À Jonquière, le Côté-Cour, et à Dolbeau-Mistassini, le Vox Populi, remplissent exactement la même mission. Là aussi, j’ai assisté à des spectacles mémorables.

Alors, j’ai hâte de vous voir dans une salle près de chez vous. Et de se dire, j’y étais moi aussi, comme au spectacle des Barr Brothers à la salle de spectacle de Mistass le 16 février.


Chaque semaine, un membre de l’équipe de Trium Médias prend parole sur un sujet de son choix, c’est La Jasette de la gazette.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES