Samedi, 24 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 26 s

Ces gens qui font la différence

Serge Tremblay
Le 03 avril 2023 — Modifié à 11 h 47 min le 03 avril 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Ces gens qui font la différence

La Jasette de la gazette

Même si, règle générale, je n’aime pas particulièrement les réseaux sociaux, je fais une exception pour reddit, que je fréquente de façon semi-régulière sans toutefois y avoir de compte en bonne et due forme. Ce doit être parce que cette plateforme me rappelle les vieux forums de discussion qui étaient la norme à une autre époque, ce qui trahit d’ailleurs mon âge!

Bref, je fouinais à gauche et à droite sans but particulier lorsque je suis tombé sur un sujet qui a attiré mon attention dans le « sous-reddit » dédié au Québec. Quelqu’un interpellait les utilisateurs pour qu’ils témoignent de personnes qui, à un moment ou un autre, ont posé un geste qui a changé leur trajectoire de vie.

À la lecture des témoignages laissés par bon nombre d’utilisateurs, un constat s’est rapidement imposé : une très forte proportion des gestes qui ont fait une différence dans leur vie provenaient d’un enseignant ou d’une enseignante.

Des choses aussi banales qu’une petite tape dans le dos à un jeune en difficulté, une oreille attentive et sans jugement, ou le simple fait d’avoir devant soi un adulte significatif qui vous laisse sentir qu’il croit en vous permet parfois d’infléchir une trajectoire de vie qui se dirige vers un mur.

Tout ça est anecdotique direz-vous, ce ne sont que quelques témoignages laissés anonymement en ligne dont on ne peut confirmer la véracité. En même temps, quel que soit notre parcours de vie, que l’on ait eu une enfance privilégiée ou difficile, nous avons tous eu des enseignants qui nous ont marqués pour une raison ou pour une autre.

Je pense à Régis Thibeault au Cégep de Saint-Félicien, qui ne doit pas avoir la moindre idée de qui je suis, mais dont le cours d’histoire du Québec contemporain m’a donné le goût de ma propre histoire. Je pense à Louis Massicotte, professeur magistral de science politique, qui était si captivant que l’on aurait entendu une mouche voler dans un auditorium de 300 personnes.

Je pense aussi à Réal Lavoie, qui y allait d’un français d’une grande précision dans son cours de français de 5e secondaire. Encore aujourd’hui, j’utilise les mots « gaminet » et « tarabiscoté » qu’il nous avait sortis dans l’un de ses cours. Sans que je m’en rende compte à l’époque, il m’a sensibilisé à la richesse de la langue française.

J’ai aussi en tête Denis Trottier, qui conservait à chacun de ses cours du temps alloué à discuter d’actualité, de société ou d’idées. Et pourquoi pas Philian Simard, tiens, ou encore Dominic Pedneault ou Jacques Noël, qui ont su me faire aimer ce qu’ils avaient à enseigner.

On comprendra ici que dans mon cas, les enseignants qui m’ont marqué sont ceux qui ont su me transmettre un intérêt envers un sujet ou une matière. En ce sens, je peux me considérer comme privilégié.

Pour d’autres, les enseignants marquants sont ceux qui ont su lancer une bouée de sauvetage au bon moment, tendre une main lorsque personne d’autre ne le faisait. C’est l’intervention, même lorsqu’elle n’avait l’air de rien, qui a permis d’éviter le naufrage.

Dans un contexte où l’on casse souvent du sucre sur les écoles et sur le monde de l’éducation en général, cette petite discussion glanée sur reddit me semblait être un rappel important. Il y a dans nos écoles des gens qui changent des vies et ça, ce n’est pas banal.


Chaque semaine, un membre de l’équipe de Trium Médias prend parole sur un sujet de son choix, c’est La Jasette de la gazette. 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES