Dimanche, 16 juin 2024

Chroniques

Temps de lecture : 1 min 52 s

Flétans monstres dans les eaux du Saguenay et Arbitres régionaux dans la LNH : avant Justin…

Le 10 février 2023 — Modifié à 15 h 10 min le 10 février 2023
Par Mélyna Girard

Chronique

Flétans monstres dans les eaux du Saguenay

La pêche en hiver est devenue l’une des activités les plus populaires en janvier, février et mars à Saguenay.  L’an dernier en 2022, avec des règles très strictes pour le projet Flétan, la saison fut décevante, mais connut un dénouement heureux dans les derniers jours avec une capture inattendue.  Alors que l’on s’attendait à une participation d’environ 1 500 pêcheurs, seulement une centaine de personnes ont répondu au rendez-vous.

Rémi Aubin de La Baie replonge dans ses souvenirs à notre demande et nous confirme que l’an dernier, tôt le matin dans l’avant-dernière journée de pêche, Frédéric Thibeault l’a contacté pour lui annoncer une prise gigantesque: un gros spécimen de plus de 150 lb.  À l’enregistrement au Musée du Fjord, le poids officiel du poisson monstre était de 156 lb (71 kg)!  Cette pêche miraculeuse a donné un second souffle au projet Flétan.

À noter que ce gros poisson, qui vit sous la glace à Saguenay, peut atteindre un poids de 700 lb (300 kg).

Cet hiver, pour le volet 2023 de ce projet rassembleur, les règles de Pêches et Océans Canada sont moins rigoureuses.  D’ailleurs, la saison a commencé en beauté avec deux captures colossales qui motiveront les prochaines journées de pêche.

Arbitres régionaux dans la LNH : avant Justin…

Avant l’ascension de Justin St-Pierre d’Albanel comme arbitre régulier dans la Ligue nationale de hockey, un professeur du Cégep de Jonquière, Réal Gauthier, qui officiait comme arbitre dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, a eu le privilège de remplacer pour deux parties les juges de ligne en lock-out en 1993.

L’officiel de 39 ans a eu la chance d’arbitrer les parties professionnelles suivantes :  la 1re entre les Devils du New Jersey et les Nordiques de Québec, avec ses joueurs vedettes Joe Sakic et Mats Sundin, alors que le gardien des Devils était nul autre que Martin Brodeur et que l’instructeur était Jacques Lemaire. Pour la 2e partie, il enfila son chandail rayé et patina avec la « merveille » Wayne Gretzky, duquel il reçut son bâton autographié en cadeau, après la partie entre les Kings de Los Angeles et les Canadiens de Montréal.

Réal Gauthier a confié au Journal Le Réveil qu’il aurait payé pour vivre cette expérience! Mais qu’il a naturellement été payé, alors qu’il a reçu en cachet 900 $ par match. Il se souvient aussi de la chambre d’hôtel payée au Château Frontenac, du transport en ville en limousine, de l’avion ainsi que des repas.

De plus, au cours de la semaine suivante, le nouveau commissaire de la LNH de l’époque, Gary Bettman, lui a fait parvenir les vidéos des deux parties, son chandail d’arbitre et l’alignement des joueurs avec son nom gravé dessus en souvenir.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES