Chroniques

Temps de lecture : 1 min 47 s

500 parties parfaites

Le 09 décembre 2022 — Modifié à 14 h 20 min le 09 décembre 2022
Par Mélyna Girard

500 parties parfaites

Chronique

Il en a fait tomber des quilles, Patrick Girard de Chicoutimi, depuis sa première partie parfaite le 18 janvier 1999.

L’un des meilleurs joueurs en Amérique, qui se rendra à Détroit en février pour un tournoi professionnel, a réussi le 24 novembre dernier la 500e partie parfaite de son illustre carrière. Ce soir-là, Patrick a enregistré des pointages de 300, 299 et 268. Sa moyenne cette saison au Salon de Quilles Le Dallo de Chicoutimi, où il est directeur général et professionnel, s’établit à 252.

Malgré son jeune âge, Patrick Girard est déjà une légende dans le monde des quilles.

Jouer au hockey à 80 ans

Il n’y a pas d’âge pour jouer au hockey à Saguenay, à preuve Martin Dufour qui vient d’avoir 82 ans le 4 décembre dernier et qui évolue depuis plusieurs années dans la Ligue des retraités d’Arvida au Foyer des Loisirs.

Son plus beau souvenir remonte à 1966 où il avait gagné le championnat avec l’équipe de Steinberg et son joueur vedette Phil Desgagné.

À La Baie, Michel Hachey, 83 ans, doit reprendre l’action bientôt après une blessure. De plus, il joue encore régulièrement au Golf.

À Chicoutimi, Jean-Pierre Fortin est le doyen à 79 ans, avec plus de 2 000 parties au compteur depuis qu’il joue au hockey. La plus grande fierté de Jean-Pierre est de voir son petit-fils, le gardien de but Olivier Rodrigue, percer dans les rangs professionnels dans la Ligue américaine de hockey (AHL) avec le club-école des Oilers d’Edmonton.

Vedettes montantes

Trois nageurs du Club de natation de Jonquière continuent d’impressionner sur les scènes canadienne et provinciale. Lucas Landry, 17 ans, vient de remporter une médaille d’argent au 200 mètres nage libre en paranatation. Il reprendra l’action à nouveau en décembre à Vancouver.

À la Coupe du Québec senior, Lawrence Michaud a établi 3 records individuels. Christopher Lavoie, originaire de Chicoutimi, a seulement 15 ans et il est de plus en plus dominant au cours des derniers mois.

100 ans d’histoire au Curling Kénogami (suite)

En 1926, le Club de Curling Kénogami déménage ses deux glaces et le hangar à l’emplacement actuel, près de la voie ferrée sur la rue du Roi-Georges. Il faudra attendre jusqu’en 1953-1954 pour avoir de la glace artificielle pour les deux premières allées.

Il y a entre 75 et 86 membres et la contribution coûte entre 10 et 20 dollars. En 1971, on peut compter près de 200 membres avec une dizaine de tournois pour la saison.

Pour son 100e anniversaire célébré en 2020 et pour l’année 2023, plusieurs activités sont prévues avec, entre autres, le populaire Cashpield dans une bâtisse qui aura été rénovée pour plus d’un million de dollars.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES