Samedi, 24 février 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 1 s

Le plaisir de reconstruire

Le 14 octobre 2022 — Modifié à 11 h 21 min le 14 octobre 2022
Par Mélyna Girard

Le plaisir de reconstruire

Maintenant que nous avons « hiberné » nos terrains, que la campagne électorale provinciale est enfin terminée, parlons donc des vraies affaires : Le Canadien de Montréal!

Êtes-vous excités? Si je me fie à ce que j’entends sur le parvis de l’église, (lire ici, les réseaux sociaux) c’est un gros oui. La reconstruction pure et dure fait plaisir aux partisans. Plusieurs l’attendaient depuis de nombreuses années, mais la finale inattendue et surtout circonstancielle de 2021 a freiné ce cycle inévitable.

Je suis, tout comme vous, heureux de voir Slafkovsky, Guhle, Harris et Xhekaj faire le club. Ce qui me déçoit toutefois, ce sont les contrats garantis et les statuts de vétérans qui nous obligent à conserver au sein de l’équipe les Hoffman, Armia et Drouin de ce monde.

Croyez-moi, ça me fait de la peine de mettre Jonathan Drouin dans le paquet. Même qu’à l’époque, je croyais qu’il allait avoir une plus belle carrière que Nathan MacKinnon. Ben oui, j’ai dit ça! À 27 ans, je ne crois pas à une soudaine éclosion du québécois et il quittera Montréal, au plus tard, à la fin de son contrat l’été prochain.

Parlons donc des petits nouveaux. Que Juraj Slafkovsky débute la saison dans le grand club, ce n’est pas une surprise. C’est très rare que le 1er choix au total d’une séance de repêchage ne perce pas l’alignement dès la première année. Même avec un camp en 2 temps, je préfère voir le grand slovaque à Montréal que dans le 450.

Que dire d’Arber Xhekaj! Outre le défi que représente l’écriture de son nom, ce jeune défenseur au format géant n’a jamais été repêché dans la NHL, ni même dans la ligue junior de l’Ontario. Un modèle de persévérance qui a dû travailler chez Costco pour boucler ses fins de mois lors de l’arrêt COVID-19 de la ligue ontarienne. Son côté « old time hockey » ne nous laisse pas indifférents. Jeter les gants contre n’importe qui, ça ne le dérange pas. Il ne deviendra jamais un défenseur vedette, mais assurément, un favori de la foule.

Chez les nouveaux venus, j’espère que Kirby Dach ne sera pas une déception. Je n’ai pas tant « trippé » sur lui lors des matchs présaisons et j’espère qu’il saura nous en montrer plus, sans quoi on va s’ennuyer de Romanov assez rapidement. Au point de vue de l’équipe, ce n’est pas une grande prédiction, le CH se battra avec les Coyotes de l’Arizona pour la dernière place.

En terminant, j’ai hâte de voir si les partisans seront aussi patients au mois de janvier. Après une série de 10 matchs sans victoire, serez-vous toujours aussi zen? Martin St-Louis sera-t-il toujours aussi sympathique quand il va commencer à babouner? Et surtout, serez-vous prêt à payer au-delà de 200 $ le ticket pour aller applaudir le CH au Centre Bell?

Si la réponse aux 3 questions est oui, vous êtes un(e) vrai de vrai. Allez, bonne saison les amis!

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES