Vendredi, 19 avril 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 15 s

Un cadeau pour le 50e des Sags?

Le 30 mai 2022 — Modifié à 14 h 07 min le 30 mai 2022
Par Mélyna Girard

Il y a quelques semaines, c’était le bilan de saison du directeur général et entraineur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean. L’an 1 de la reconstruction est terminé et franchement, il n’y pas grand-chose à retenir de celle-ci. Il fallait manger son pain noir pour être bien positionné pour le repêchage et ce sera le cas en juillet prochain.

Avec 6 choix dans les 27 premières sélections dans une cuvée qui s’annonce surprenante, c’est un excellent départ, mais comme je l’ai déjà écrit, il ne faut surtout pas manquer son coup, et ce pour toutes les rondes. La beauté du repêchage de la LHJMQ se situe dans ses surprises. Je vous rappelle que Francis Verreault-Paul (4e), Rafael Harvey-Pinard (8e) et Anthony Mantha (5e) ne sont pas des choix de première ronde.

Yanick Jean a déjà mentionné qu’un attaquant de qualité ainsi qu’un défenseur de qualité top 2 allaient joindre les bleus lorsque les transactions seraient annoncées. Les jeunes Newcombe, Blais, Mann et Loshko ont montré de belles choses cette saison et ils devraient s’améliorer. Bref, l’avenir est très prometteur.

50e anniversaire

La semaine dernière, nous avons eu droit à la programmation des festivités du 50e anniversaire des Saguenéens.  Il y a beaucoup de choses qui m’ont plu. L’ex-journaliste Serge Émond nous présentera son livre sur les 50 ans des Sags. Un ouvrage qui aura nécessité 4 ans de travail avant sa publication.  Je considère Serge comme l’un des plus grands journalistes sportifs de la région et je n’ai aucun doute sur la qualité de ce livre.

Comme je commence à prendre de l’âge, le match des anciens, qui aura lieu en février m’interpelle. Deux chandails seront retirés. Si je me fie à la chronologie, je crois que c’est le tour du numéro 33 de Marc Denis et du meilleur attaquant des Sags que j’ai vu de mes propres yeux, le 96 de Pierre-Marc Bouchard. C’est ma prédiction.

Des expositions dans les 3 arrondissements de Saguenay, des chandails rétro et une immense murale au centre Vézina sont au programme. De belles idées. En revanche, il a été question de « tailgate » lors de la conférence.  Vouloir faire de chaque match un événement comme au football. C’est mon unique bémol.

Je ne comprendrai jamais pourquoi on essaie encore d’organiser des évènements extérieurs. Le football se joue à l’extérieur, pas le hockey. Un tailgate, pour en avoir fait quelques-uns, ce sont les spectateurs qui font le spectacle avec leurs BBQ géants, leurs bouffes et leurs bières. Ce n’est pas le club de football qui dicte le party.  Essayez d’arriver avec votre bière dans n’importe quel stationnement d’aréna du Québec? Non! Ne faites pas ça!

J’aurais aimé une autre annonce, mais je suis resté sur mon appétit, même si je n’y croyais pas vraiment. Lors de la série contre les Remparts, j’ai pris place dans les gradins du centre Vézina et j’ai regardé un peu partout. C’est désuet, c’est laid et le pire, c’est sale. C’est gênant!

Comme les Saguenéens sont la propriété de la ville, j’imagine mal les gestionnaires ruer dans les brancards sur la place publique. J’ai très hâte d’avoir une annonce de la ville sur l’avenir. Il me semble qu’avant le lancement de cette 50e saison, l’annonce du nouvel amphithéâtre ou d’une rénovation majeure ne pourrait mieux tomber.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES