Mercredi, 17 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 12 s

Le nombre de membres est en augmentation

L’ERD compte bien rebondir lors des prochaines élections

Jean-François Desbiens
Le 08 juillet 2024 — Modifié à 15 h 14 min le 08 juillet 2024
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Le président de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) l’admet : son parti a été secoué par la défaite de l’ex-mairesse Josée Néron lors des dernières élections municipales à Saguenay.

Mais il est toujours représenté par le conseiller Marc Bouchard rappelle André Brassard-Aubin et compte rebondir lors du prochain scrutin l’an prochain.

« On avait été assommé après l’élection de 2021. On avait un genou à terre, mais on est toujours debout et bien droit. On est comme un petit canard. On semble paisible, mais sous l’eau, on rame beaucoup. On va être là aux prochaines élections et on va être prêt. »

André Brassard-Aubin ajoute que l’ERD va maintenant très bien. Le nombre de membres de son parti est en augmentation depuis un bout de temps selon lui, même s’il n’était pas en mesure de donner des chiffres.

« On est très actif. On a tenu une activité baptisée Bières et saucisses le 30 mai dernier qui a réuni pas mal de gens et ils étaient optimistes. Ils nous tapaient sur l’épaule en nous disant de ne pas lâcher. Tranquillement, on fait le plein d’appuis. »

Le parti aura les moyens financiers pour entreprendre la prochaine campagne électorale selon son président et a déjà commencé à préparer sa plate-forme.

« On a eu une assemblée générale en mai dernier avec le dépôt de nos résultats financiers et ça va très bien. Il nous reste encore deux campagnes de financement à faire d’ici l’élection. On va avoir le montant nécessaire pour faire campagne. Quant à notre plate-forme, un comité programme est déjà à pied d’œuvre pour jeter les bases de propositions intéressantes qu’on soumettra aux membres et notre prochain chef ou cheffe. »

Des candidats éventuels en réflexion

André Brassard-Aubin affirme que des gens réfléchissent actuellement à la possibilité de se porter candidat sous la bannière de l’ERD, autant comme conseillers qu’à la mairie.

« Je ne veux pas donner de noms pour l’instant, mais ils pensent se joindre à nous. Ils vont y réfléchir durant l’été et je vais rencontrer les personnes qui souhaitent être candidats cet automne. »

Et même si Marc Bouchard n’a toujours pas annoncé s’il briguera un autre mandat, le président de son parti vante la qualité du travail qu’il effectue.

« Marc fait des interventions toujours très pertinentes et justifiées. Il collabore quand c’est nécessaire. Quand c’est bon pour la Ville, il le dit et dans le cas contraire aussi. Je n’aime pas trop qu’on dise qu’il est dans l’opposition, parce que ça voudrait dire que tous les autres conseillers sont derrière la mairesse Julie Dufour. Ce n’est pas le cas. »

Une division profitable pour un parti

André Brassard-Aubin estime que cette division au sein du conseil municipal pousse de plus en plus de gens à se tourner vers un parti politique.

« Ça aide actuellement à faire notre promotion. Il n’y a pas d’unité dans ce conseil alors qu’ailleurs, il y a des débats et quand même de l’unité. Débattre c’est sain, mais là on assiste à des chicanes. La majorité des élus municipaux au Québec sont issus de partis politiques. Il y a juste à Saguenay que l’idée rencontre des difficultés à faire son chemin, mais tranquillement, le vent change. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES