Lundi, 26 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 22 s

Prostitution chez les mineurs

De plus en plus de jeunes filles recrutées sur les réseaux sociaux

Yohann Harvey Simard
Le 07 février 2024 — Modifié à 10 h 20 min le 07 février 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

De plus en plus de jeunes filles recrutées sur les réseaux sociaux

Au cours des dernières années, les proxénètes ont pris d’assaut les réseaux sociaux, notamment Snapchat, à des fins de recrutement. 

« On voit de plus en plus de réseaux de prostitution, des gangs de rue, qui vont recruter des femmes en ligne, mais généralement des jeunes filles, pour qu’elles offrent des services sexuels. C’est un phénomène qui est beaucoup, beaucoup en augmentation », soutient Maude Dessurault, intervenante sociale en exploitation sexuelle au Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles (Calacs) de Saguenay.

Dans ce type de cas, précise l’intervenante, les proxénètes tentent d’hameçonner leurs victimes en dépeignant l’industrie du sexe comme « une industrie glamour, lucrative et enrichissante ».

Elle ajoute que le proxénétisme en ligne est une pratique qui ne prend pas seulement de l’ampleur à Saguenay, mais bien dans tout le Québec.

Encore plus cachée qu’avant

Par ailleurs, si la prostitution est une activité qui s’est traditionnellement déroulée dans l’ombre, cela est plus vrai que jamais depuis l’avènement d’Internet. « La prostitution de rue, ça n’existe presque plus. »

Qui plus est, avec l’arrivée des réseaux sociaux tombaient les limites territoriales de la prostitution. « Ça veut dire que les proxénètes vont aller faire du recrutement même à l’extérieur de Montréal. »

Enfin, autre phénomène qui gagne en importance: « la traite interne des femmes, c’est-à-dire des femmes qui sont vraiment transportées, comme ici, dans la région, pour rendre des services sexuels. Par exemple, elles vont venir faire la tournée des bars de danseuses ici, pour ensuite aller faire la même chose sur la Côte-Nord. »

Une nouvelle ressource spécialisée à Saguenay

La Table de concertation prostitution-exploitation sexuelle Saguenay, en collaboration avec le Calacs de Saguenay, travaille actuellement à la mise en place d’un service dédié à la prostitution en vue d’endiguer la propagation du phénomène.

Il s’agit de la Maison d’hébergement l’Issue, dont l’ouverture doit se faire prochainement.

Toute personne vivant de la violence sexuelle ou qui souhaite se sortir de la prostitution est invitée à rejoindre le Calacs du Saguenay au 418-545-6444 ou par courriel au [email protected].

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES