Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 17 s

Jonquière-Médic : À un élément d’une relance officielle

Jean-Philippe Tremblay
Le 06 juin 2023 — Modifié à 15 h 42 min le 06 juin 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

Jonquière-Médic est en bonne voie de reprendre du service pour de bon. C’est ce qu’a annoncé ce matin en conférence de presse, le député de Jonquière, Yannick Gagnon. La dernière étape avant le lancement officiel du service serait de recruter une dizaine de médecins pour compléter l’équipe.

« On est optimiste pour une relance de Jonquière-Médic à l’automne. On a travaillé un nouveau modèle d’affaires et il tient la route, le travail a également été fait au niveau du ministère. Tout est en place pour une relance à l’automne, il nous manque pour le moment un seul élément pour la relance officielle de Jonquière-Médic et c’est de recruter les médecins », indique Yannick Gagnon.

La période de maraudage devrait d’ailleurs débuter dans les prochains jours.

Ce dernier ajoute que la reconnaissance envers ce qu’il appelle les « médecins de rue » est retour.

« C’est le message qu’il faut marteler, la reconnaissance qui a manqué pour les médecins de rue et qui a mené Jonquière-Médic dans le mur dès 2016 est de retour ».

Le Dr Claude Gagnon, pionnier dans l’organisme, est d’ailleurs confiant de recevoir une réponse positive de ses collègues.

« Les conditions de travail sont super. C’est très différent de faire du bureau. C’est valorisant de voir les patients dans leur milieu. En plus, les médecins n’ont pas de casse-tête administratif, c’est vraiment de la consultation directe », ajoute Dr Gagnon.

Un modèle à l'échelle nationale

Les ministres Christian Dubé et Sonia Bélanger ont témoigné leurs appuis dans la relance de Jonquière-Médic et seraient intéressés à se servir du modèle jonquiérois pour l’appliquer au reste de la province.

« J’ai senti une belle écoute. Ils sont confiants, je le dis, parce qu’ils voient probablement une projection provinciale au projet », mentionne Yannick Gagnon.

Rappelons que Jonquière-Médic peut desservir plus de 1000 patients par année. C’est une alternative intéressante pour le désengorgement des urgences à travers la province.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES