Vendredi, 19 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 20 s

Récif 02 poursuit sa lutte contre le racisme

Yohann Harvey Simard
Le 20 mars 2023 — Modifié à 09 h 17 min le 20 mars 2023
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Récif 02 profite de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, soit le 21 mars, pour lancer la deuxième cohorte de son projet Je, tu, nous… sommes ensemble!

Depuis l’automne dernier, l'organisme réunit une douzaine de femmes allochtones, immigrantes, racisées ou provenant des Premières Nations afin de réfléchir et agir contre le racisme au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

"Même si des progrès ont été réalisés au cours des dernières années, les peuples autochtones et les communautés racisées continuent de faire face au racisme et à la discrimination tous les jours. Le 21 mars est donc une journée pour réaffirmer notre volonté de lutter contre toutes les formes de discrimination raciale, d’injustice et de racisme afin d’assurer un monde où chaque personne est respectée et a un accès équitable pour contribuer de manière significative à tous les aspects de la société", a mentionné Récif 02 par voie de communiqué.

Je, tu, nous… sommes ensemble! est un projet visant à créer "un espace pour se rencontrer, pour apprendre à se connaître et surtout pour reconnaître les situations intolérables et indignes que vivent les femmes autochtones et les femmes racisées dans leur quotidien ici, dans notre région".

« En prenant connaissance de leurs histoires, on se doit d’être solidaires envers ces femmes qui vivent plus d’une oppression dans leur vie de tous les jours. On réalise que le racisme existe bel et bien chez nous et que les micro-agressions qui en sont l’expression font des ravages chez celles qui les subissent », estime Lynn Renaud, chargée de projet pour Récif 02.

Une deuxième cohorte Je, tu, nous… sommes ensemble! débutera au printemps 2023. Quelques places sont toujours à combler par des femmes autochtones, issues de l’immigration ou par des femmes allochtones. Les personnes intéressées peuvent soumettre leur candidature en écrivant à [email protected].

Des actions portées par chacune de des deux cohortes seront mises en œuvre au cours des prochains mois. Le projet culminera avec un grand rassemblement régional à l’automne 2023.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES