Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 49 s

Des tests confirment la capacité d’utiliser le minerai d’Arianne Phosphate dans les batteries

Jean-François Desbiens
Le 06 mars 2023 — Modifié à 11 h 47 min le 06 mars 2023
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Arianne Phosphate, qui souhaite développer un projet de mine de phosphate au lac à Paul, vient de recevoir de bonnes nouvelles. Des tests confirment l'utilisation du concentré de phosphate de haute pureté qu’elle veut exploiter dans la production de batteries lithium-fer-phosphate (LFP).

Ces tests ont été réalisés en utilisant des échantillons d'acide phosphorique produits par Prayon Technologies, un leader mondial dans la production d'acide phosphorique purifié, un ingrédient nécessaire dans la production de batteries LFP.

Le rapport décrit en détail le processus complet de conversion du concentré de phosphate d'Arianne en acide. Il passe en revue les différentes méthodes pour y parvenir, présente l’optimisation des performances et des récupérations et fournit des spécifications complètes.

Outre le rapport, Arianne a également reçu des échantillons de l'acide phosphorique purifié fabriqué à partir de son concentré de phosphate et produit par le processus. Le rapport et les échantillons sont actuellement mis à la disposition des entreprises qui souhaitent avoir accès au concentré de phosphate d'Arianne ou aux produits fabriqués à partir de celui-ci.

L’entreprise souligne, dans un communiqué, qu’en raison des avantages techniques, économiques et de sécurité inhérents aux batteries LFP, leur popularité augmente rapidement.

De nombreux constructeurs automobiles de premier plan, tels que Tesla, Ford et Volkswagen, recherchent ces batteries pour leurs voitures et suscitent la demande de matériaux critiques nécessaires à leur production. De plus, l'utilisation des batteries LFP dans les systèmes de stockage d'énergie favorise également la demande et représentera un marché important.

Une demande appelée à tripler

Selon des études indépendantes, la croissance annuelle de la demande de concentré de phosphate pourrait tripler d'ici 2030 par rapport à son taux annuel actuel de 2 %, ce qui entraînera la nécessité de construire de nouvelles installations pour produire l'acide phosphorique nécessaire.

Comprenant le potentiel de ce marché, Arianne a effectué un travail approfondi avec Prayon sur la capacité à construire et/ou à s'associer avec ceux qui sont intéressés par la construction d'une nouvelle installation de production d'acide de qualité marchande, dans un premier temps. À ce titre, Arianne a complété une étude de préfaisabilité avec Prayon.

« L'industrie commence à reconnaître l'importance de s'approvisionner en minéraux critiques nécessaires à la production de batteries, et pas seulement en lithium, affirme Brian Ostroff, président d'Arianne. Je crois que ce n'est qu'une question de temps avant que nous assistions à une ruée vers le phosphate similaire à ce que nous avons vu pour d'autres matériaux critiques. Le projet du lac à Paul de la Société est entièrement autorisé, prêt à démarrer et se trouve dans une juridiction qui devrait bénéficier grandement des diverses initiatives gouvernementales visant à sécuriser les matériaux critiques provenant d'une région sûre et sécuritaire. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES