Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 47 s

L’harmonie est revenue au conseil municipal de Saint-Ambroise selon le maire Lucien Gravel

Jean-François Desbiens
Le 20 octobre 2022 — Modifié à 16 h 36 min le 20 octobre 2022
Par Jean-François Desbiens - Journaliste

Près d’un an après son élection à la tête de Saint-Ambroise, le maire Lucien Gravel affirme que l’harmonie est revenue au conseil municipal, ajoutant que c’est ce qui le rend le plus fier depuis qu’il est en poste.

La municipalité d'environ 3 500 citoyens avait fait couler beaucoup d'encre en mars 2019 à la suite de la démission de la mairesse Monique Gagnon et de deux conseillers municipaux qui avaient dénoncé un climat de tension. La situation a changé selon Lucien Gravel.

« Les échanges sont sains maintenant. Il y a parfois des divergences d’opinions, mais le ton a grandement baissé. En réunion, on a du plaisir à travailler ensemble, même avec les gens issus de l’équipe du maire sortant Deny Tremblay. Je suis agréablement surpris de leur collaboration. Avec les citoyens, les échanges sont sains également. »

Le maire Gravel estime que Saint-Ambroise a amélioré les services aux citoyens et valorise davantage le travail de ses employés.

« On veut redonner à nos employés le sentiment d’appartenance et de fierté de travailler pour la municipalité. Qu’ils reprennent confiance et se disent qu’on est capable de parler et d’avoir une bonne écoute. Ce n’était pas toujours facile dans un climat de querelle, mais là, les portes sont ouvertes et on a une entière collaboration. »

Gestion des plaintes

Le maire souligne aussi que le système de gestion des plaintes et requêtes des citoyens a été réactivé depuis son arrivée en poste. Des directives ont été émises aux employés pour effectuer un suivi.

Son administration s’est également attaquée au problème de fuites d’eau à l’hôtel de ville et a effectué des travaux sur la rue Simard attendus depuis longtemps.

« Il y avait des ententes signées avec des propriétaires depuis 2008, mais ça n’avait pas été fait. »

Services de santé

Par ailleurs, Lucien Gravel aimerait notamment ramener des services de santé dans le local du CLSC afin d’éviter que ses citoyens se rendent à Jonquière pour faire soigner leurs enfants malades.

La gestion des eaux pluviales est aussi à revoir.

Des débordements d’égouts ont également été signalés dans des maisons situées dans sa localité parce qu’il le système sanitaire ne suffit pas.

« Il y a eu plusieurs débordements et les propriétaires ne sont plus assurables. Ça cause des dommages épouvantables pour les citoyens. C’est une priorité. Durant la dernière année, on a fait des études pour aller en appels d’offres afin d’investir et augmenter la qualité du système, mais il y a beaucoup à faire. »

Le maire termine en mentionnant qu’il a tout autant dans sa mire le développement économique et résidentiel, afin d’accueillir de nouveaux commerces et résidents.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES