Actualités

Temps de lecture : 1 min 25 s

La crise climatique, une priorité pour Adrien Guibert-Barthez

Yohann Harvey Simard
Le 29 septembre 2022 — Modifié à 20 h 49 min le 29 septembre 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La crise climatique, une priorité pour Adrien Guibert-Barthez

À commencer par la lutte aux changements climatiques, le candidat pour Québec Solidaire dans Chicoutimi, Adrien Guibert-Barthez, estime que son parti est le seul qui propose de s’attaquer « concrètement à un paquet d’enjeux qui affectent réellement la population. »

« Qu’on parle de la hausse du coût de la vie, des problèmes de transport, du fossé entre les générations, de l’aide aux personnages âgés ou au développement de l’économie de demain, je trouve que c’est vraiment Québec Solidaire qui a les meilleures idées, qui comprend les enjeux et qui n’a pas peur de proposer des solutions qui sortent des paroles creuses et de ce que les vieux partis font déjà », affirme-t-il.

En matière d’environnement, Adrien Guibert-Barthez propose de faire une pierre deux coups en favorisant le développement du transport collectif dans sa circonscription.

« Nous avons entre autres un plan pour investir 29 milliards de dollars la construction d’infrastructures de transport en commun pour que les gens aient le choix de prendre un autre moyen de transport que l’auto. »

D’une part, il soutient que miser sur le transport collectif permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre au Québec. Or, dit-il, cela constituerait également une solution efficace pour contrer la hausse du coût de la vie, qui est en bonne partie attribuable au prix de l’essence.

Logement

De plus, Adrien Guibert-Barthez estime qu’un gouvernement orange contribuerait à favoriser l’accès au logement, une problématique qui n’épargne pas son comté.

Lors d’une activité de porte-à-porte, le candidat a pu constater que « les gens sont outrés par ce qui se passe », particulièrement par le phénomène de « rénoviction ».

Affirmant que de plus en plus propriétaires évincent leurs locataires sous prétexte qu’ils doivent procéder à des rénovations, Adrien Guibert-Barthez s’engage à lutter contre cette pratique à l’aide d’un moratoire.

Dans le même ordre d’idées, ce dernier affirme que la construction de logements sociaux sera l’une de ses priorités. Il mentionne aussi l’engagement de son parti de créer 10 000 unités d’habitation dont le prix serait 25% en deçà du marché. Une mesure visant à faciliter l’accès à une première propriété.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES