Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 10 s

Isabelle Champagne veut faire la différence

Jean Tremblay
Le 10 septembre 2022 — Modifié à 11 h 02 min le 10 septembre 2022
Par Jean Tremblay - Journaliste

Isabelle Champagne veut faire la différence

Propriétaire au Lac Kénogami d’un restaurant, Isabelle Champagne, mère de quatre enfants et grand-mère de deux petits-enfants, se présente dans Jonquière comme candidate conservatrice en vue du prochain scrutin provincial.

La politique n’est pas inconnue pour celle qui désire représenter son comté pour les quatre prochaines années.

« Durant toutes mes études primaires et secondaires, j’ai vu mon père très impliqué dans la vie politique. Il m’a été possible d’assister à de belles conférences. Ce qui m’a permis, dès mon jeune âge, d’être sensibilisée sur la vie politique sans y être impliquée », explique Isabelle Champagne.

Le restaurant qu’elle a ouvert avec son mari en décembre 2019 a connu des moments difficiles avec la pandémie.

À la mi-mars 2020, ils ont dû fermer leur commerce et ont vécu, au cours des deux dernières années et demie, des difficultés financières, des fermetures et des réouvertures successives. Pour la propriétaire de cette jeune entreprise, les répercussions au niveau financier et des ressources humaines sont, encore aujourd’hui, un combat quotidien pour la restauratrice.

« J’ai eu le temps de chialer. C’est maintenant le temps pour moi de m’impliquer. À 51 ans, je sais où je m’en vais et ce dont le peuple a besoin. »

Pourquoi Éric Duhaime ?

Elle a choisi le parti conservateur dirigé par Éric Duhaime parce qu’au départ, elle le considère comme un politicien honnête.

« Il n’a pas peur des mots et il dit les vraies choses. J’ai les mêmes idées que lui. Éric Duhaime est le seul qui s’est porté à la défense des entrepreneurs. Le seul qui propose des mesures fiscales concrètes pour alléger le fardeau des contribuables. J’ai confiance qu’avec lui, les choses vont s’améliorer pour les entrepreneurs du Québec. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES