Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

CKAJ : une radio pas tout à fait comme les autres

Denis Hudon
Le 06 septembre 2022 — Modifié à 20 h 30 min le 06 septembre 2022
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

CKAJ : une radio pas tout à fait comme les autres

La radio Communautaire CKAJ 92,5 fête cette année ses 25 ans d’existence. Elle a su se renouveler et innover au rythme des changements et des transformations dans le paysage médiatique. Une radio qui a affronté bien des tempêtes en un quart de siècle et qui s’est toujours relevée, plus forte à chaque fois.

Des noces d’argent que l’équipe de la radio veut souligner avec ses auditeurs et ses annonceurs en organisant cet automne un Spécial Bingo, avec des lots rehaussés à 5 000 $.

« Lorsque je suis arrivé en poste en 2016, ce n’était pas jojo. La radio vivait une période très difficile, financièrement, mais pas seulement. C’est un gros défi qui nous attendait. Il a fallu redresser les finances avec le support professionnel de Michel Jomphe d’Alma, qui malheureusement est décédé depuis. C’est tout un travail qui a été fait », se souvient encore très bien Robert Banford, directeur général de la station CKAJ.

L’équipe a retroussé ses manches, notamment en mettant sur pied il y a cinq ans environ, le bingo hebdomadaire qui, non seulement assure une stabilité financière à l’entreprise, mais aide également la communauté par des dons substantiels.

Planche de salut

Le bingo s’est avéré une véritable planche de salut pour cette radio pas tout à fait comme les autres.

« Avec les bingos, les fonds ont commencé à rentrer. On a pu rembourser toutes nos dettes et augmenter notre chiffre d’affaires. On est l’une des stations de radio avec le bingo le plus fort au pays. Ces deux dernières années, nous avons versé pas moins de 413 000 $ dans la communauté, par le biais de dons versés à des organismes sans but lucratif. On continue d’ailleurs de remettre des dons régulièrement », révèle Robert Banford.

Chaque dimanche en fin d’après-midi, le bingo de CKAJ attire entre 3 000 et 4 000 adeptes. Des lots qui totalisent 3 000 $ et plus chaque semaine.

Le bingo représente environ 60 % des revenus de la station, l’autre 40 % provient des annonceurs, par la vente de publicité. Le ministère de la Culture verse annuellement autour de 60 000 $.

Robert Banford rappelle aussi que pendant la même période, les salaires des employés ont à toutes fins utiles doublé. La station a même investi tout près d’un demi-million de dollars, particulièrement en équipement technologique.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES