Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 44 s

Dixie et Paul : 80 ans d’histoire à Kénogami

Le 23 juillet 2022 — Modifié à 17 h 35 min le 23 juillet 2022
Par Julien B. Gauthier

Dixie et Paul : 80 ans d’histoire à Kénogami

Reconnu pour son poulet frit, ses sauces, sa sauce à spaghetti et ses fish'n chips, un commerce de Kénogami s’illustre par son impressionnante longévité. Véritable institution à Jonquière, Dixie et Paul est devenue au fil du temps un incontournable pour plusieurs Québécois.

En 80 ans, le restaurant n’a fermé que pendant trois jours. Et son propriétaire depuis 2015, Richard Bergeron, se dit particulièrement fier de cet exploit. « C’est l’un des plus vieux restaurants de Saguenay. Au même moment, on se fait envahir par de grandes chaines. Nous, on est toujours indépendants! 80% de ce qu’on vend, c’est fabriqué ici même. »

Le restaurant a fait partie de la chaine Dixie Lee et est devenu indépendant en 1979. Cette année-là, le propriétaire Paul Simard avait signé une entente avec la chaine afin de couper les frais de franchise, tout en fournissant de la farine pour Dixie Lee.

Les seules fois que le restaurant a fermées, c’est lors d’un dégât d’eau en 2015, et deux fois au mois de mai 2022 en raison de manque de personnel.

Le secret de la longévité

Selon son propriétaire, le secret de la longévité repose notamment sur l’emplacement du commerce, en plein cœur de Kénogami, sur la rue Sainte-Famille.

Richard Bergeron estime aussi que le restaurant a su respecter un standard de qualité au fil du temps. « On n’est pas chers, accessibles et on a le souci de la qualité. On a toujours su bien répondre à nos clients », croit-il.

Par ailleurs, les propriétaires ont toujours su bien s’entourer. « Je fais de la rétention sélective. Je choisis mes employés. Je garde les meilleurs!  Encore récemment, sept personnes voulaient revenir travailler ici pour l’ambiance et pour l’équipe. J’en ai refusé trois ».

Le restaurant compte notamment plusieurs employés de longue date, dont Ginette Boudreault, qui y travaille depuis 33 ans. France Trudel, pour sa part, est à l’emploi du restaurant depuis 20 ans. « C’est elle qui fait les meilleurs fish'n chips! », lance Richard Bergeron.

« Ici, on a du plaisir. On se respecte, il y a une belle ambiance de travail. Je suis quand même exigeant, car je veux qu’on offre de la qualité, mais je ne veux pas rusher personne », ajoute-t-il.

En vente partout au Québec

En plus du restaurant, Dixie et Paul vend aussi des produits en supermarché, dont la friture, en vente partout au Québec. L’entreprise fournit aussi sa pâte à fish'n chips à plusieurs autres commerces, dont Chez Bébé et Viandomax.

Lire à suite : Sauver le restaurant… pour l’amour de son père

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES