Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 51s

Redoubler de protection contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Le 16 mai 2022 — Modifié à 11 h 53 min le 16 mai 2022
Par Marie-Ève Lavallée

Redoubler de protection contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette

L'été prochain, la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) aura le mandat d'intervenir sur près de 182 775 hectares (ha) de forêt infestée de tordeuses des bourgeons de l’épinette (TBE) au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Dès mai prochain, la SOPFIM cherchera à réduire la population de l'insecte ravageur grâce à son plan d'intervention visant 625 000 ha de forêt pour les secteurs de la Côte-Nord, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Capitale-Nationale, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Suivant la demande du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, ces secteurs névralgiques seront pulvérisés d'un insecticide biologique, communément appelé le Btk, sécuritaire pour la santé humaine et environnementale, peut-on lire dans le communiqué. De plus, il est homologué par Santé Canada.

D'ailleurs, cette année, la SOPFIM protégera les forêts publiques, mais aussi environ 13 495 ha de forêts privées ciblées dans les cinq régions administratives visant à protéger le couvert végétal.

Pour réaliser son mandat, l'entreprise établira douze bases d’opération sur le territoire visé, soit à Forestville, Baie-Comeau, Dolbeau, Saint-Honoré, Charlevoix, Mont-Joli, Matane, Bonaventure, Gaspé, Pabos, Sainte-Anne-des-Monts et Charlo au Nouveau-Brunswick.

Les pulvérisations aériennes débuteront vers la fin du mois de mai et se poursuivront tout au long du mois de juin.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES