Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 34 s

Parc de la Colline : Une pluie d’investissements

Le 06 mai 2022 — Modifié à 15 h 30 min le 06 mai 2022
Par Julien B. Gauthier

Parc de la Colline : Une pluie d’investissements

Pas moins de 1,2 M$ est prévu d’ici quatre ans Parc de la Colline de Chicoutimi-Nord. Cheval de bataille du conseiller Serge Gaudreault, il souhaite offrir aux citoyens une panoplie de nouvelles infrastructures : sentiers pédestres, centre d’accueil ou encore piste de type pumptrack.

La première phase du projet de réaménagement du parc débutera cet été avec une vocation pour le Chantier du Père Alex. Selon le conseiller Serge Gaudreault, l’immeuble est un « éléphant blanc », sous-utilisé.

Il servira de pavillon sportif, où les gens pourront notamment se rafraichir et se rassembler lors d’activités dans le secteur.

« Ça ne procure aucun revenu, ça coûte 40 000 $ par année aux contribuables. Quand les gens vont aller aux glissades, au baseball, je veux que ce soit un lieu de rassemblement », explique-t-il.

En raison de problèmes de structures, le Camp des hommes sera quant à lui démoli dans les prochains mois. À cet endroit sera construite une piste de type pumptrack, la deuxième dans le genre à Saguenay.

Une partie de la rue Cabot, grandement inutilisée, sera quant à elle fermée à la circulation. « Il n’y a que quatre voitures par année qui passent là », illustre le conseiller.

Sports et loisirs

Des pistes de randonnée pédestres seront aménagées dans le boisé au nord du parc. Elles joindront le Parc Mille Lieux de la colline, l’Aréna Marina-Larouche et la piscine municipale. Par ailleurs, cette dernière sera complètement reconstruite. Des tables à pique-nique seront installées dans le secteur.

Ville de Saguenay et le conseiller veulent aussi mettre en place une patinoire quatre saisons que les gens pourront à la fois utiliser pour du hockey sur glace et pour du hockey-balle (dek hockey).

Une nouvelle piste d’athlétisme est aussi prévue à l’École secondaire Charles-Gravel.

Ce projet de 1,5 M$ a obtenu 250 000 $ de Ville de Saguenay, 250 000 $ du Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay et 1 M$ du gouvernement du Québec.

Ambition

« Je me suis présenté en politique pour ce dossier-là, lance Serge Gaudreault. Le but, c’est que ça se fasse dans les quatre ans. Je n’ai pas l’intention que les gens se disent que Gaudreault n’a rien fait! Je veux amener une qualité de vie dans le secteur. Il n’y a pratiquement rien eu depuis la fusion », conclut-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES