Vendredi, 19 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 24 s

Plus pour nos ados : Les maisons des jeunes de la région demandent un meilleur financement

Le 10 mars 2022 — Modifié à 18 h 07 min le 10 mars 2022
Par Marie-Ève Lavallée

Les maisons des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de partout au Québec dénoncent un sous-financement chronique pouvant même conduire à la fermeture de certaines d’entre elles.

L’heure est grave dans les maisons des jeunes (MDJ), avance le Regroupement des maisons des jeunes du Québec (RMJQ).

Avec la campagne de mobilisation « Plus pour les ados », le Regroupement sonne l’alarme en évoquant l’urgence de hausser le financement des organismes au péril de leur survie.

« À l’heure actuelle, les subventions à la mission que reçoivent les MDJ ne correspondent en moyenne qu’à un tiers seulement du budget nécessaire à leur fonctionnement de base. Ultimement, ce sont nos adolescents qui en sont pénalisés », fait valoir le Regroupement.

Une situation financière précaire entraînant la fermeture de plus de 45% des maisons des jeunes au Québec ou encore une réduction importante de l’offre de services, faute de personnel.

Cri du cœur en région

Pour Denis Bergeron, délégué provincial du RMJQ et directeur de la MDJ de La Baie, le financement insuffisant entraîne son lot de difficultés dans le milieu.

« Il est difficile d’assurer la rétention de notre personnel et ainsi assurer des services pour nos jeunes. On n’arrive pas non plus à rivaliser avec les autres milieux qui offrent de meilleures conditions salariales, faute d’argent. C’est un enjeu majeur pour assurer le fonctionnement optimal de nos milieux, » souligne-t-il.

De plus, l’augmentation annuelle de 5 000 $ au financement de base, qualifiée d’insuffisante, ne pourra permettre au directeur d’engager une ressource humaine de plus dans son équipe. Une problématique observée dans d’autres maisons des jeunes.

Mouvement national

Avec la campagne de mobilisation « Plus pour nos ados », les maisons des jeunes du Québec souhaitent qu’un courant de solidarité s’empare de la population et des députés politiques québécois.

Pour ce faire, le RMJQ invite les citoyens et citoyennes à signer la déclaration d’engagement du 16 février au 13 mars prochain afin de manifester leur appui à la mission essentielle des maisons des jeunes.

La déclaration devrait être donnée au gouvernement du Québec en amont du dévoilement du budget 2022.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES