Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 27 s

Andrée Laforest veut livrer la marchandise en 2022

Yohann Harvey Simard
Le 25 janvier 2022 — Modifié à 21 h 13 min le 25 janvier 2022
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Alors que son gouvernement entame la dernière année de son mandat, la ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, espère pouvoir mener à terme les différents dossiers amorcés d’ici la fin de 2022.

« On souhaite que cette année, il y ait une certaine livraison des projets sur lesquels on a travaillé depuis trois ans », affirme-t-elle.

La ministre caquiste fait notamment mention du dossier de l’Internet haute vitesse, service auquel plusieurs secteurs de la région n’ont toujours pas accès.

« Il y a eu plusieurs résidences qui ont été connectées. Maintenant, il reste des enjeux, comme à Saint-Gédéon ou à Shipshaw, mais on travaille fort pour que tout le monde soit connecté d’ici cet automne », insiste-t-elle, rappelant qu’il en va d’une promesse faite par son parti.

Zone industrialo-portuaire

Andrée Laforest indique aussi vouloir poursuivre les démarches visant à rendre la zone industrialo-portuaire de Saguenay plus attractive.

« On travaille là-dessus depuis le début parce que c’est très important de rendre la zone invitante pour les grandes entreprises. »

Elle rappelle qu’un des objectifs est de mettre en place les infrastructures nécessaires à l’acheminement d’une plus grande quantité d’eau, de gaz et d’électricité sur le site. Pour ce faire, il faudra toutefois attendre la concrétisation d’au moins un des projets actuellement en attente, comme celui de Métaux BlackRock.

« Normalement, ça devrait bien aller parce qu’on a annoncé 66 M$ pour le convoyeur au port de Grande-Anse. Et ça, c’est certain que c’est en vue des futurs projets. »

Hôpital de Chicoutimi

Par ailleurs, la ministre soutient qu’elle continuera de faire pression afin que l’hôpital de Chicoutimi puisse entreprendre des rénovations, lesquelles impliqueraient entre autres l’agrandissement du bloc opératoire.

« L’hôpital de Chicoutimi a énormément besoin d’amour », dit-elle, soulignant que les demandes de rénovations ont été déposées depuis déjà longtemps.

Autoroute Alma-La Baie

Andrée Laforest espère également que le projet de l’autoroute Alma-La Baie pourra enfin être amorcé en 2022, ou qu'à tout le moins, le choix du tracé puisse être fixé une bonne fois pour toutes.

« Le débat se termine en 2022! On ne veut surtout pas commencer un autre mandat en ne sachant pas si on le fait au sud ou au nord. »

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES