Dimanche, 21 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 40 s

Le RDV Transition verte 2024

La région bien positionnée selon Pierre Fitzgibbon

Le 23 février 2024 — Modifié à 11 h 24 min le 23 février 2024
Par sa

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, estime que la région va pouvoir tirer son épingle du jeu dans le futur pour répondre au besoin de décarbonation du Québec.

C’est ce qu’il a affirmé lors de sa conférence d’ouverture pour le tout premier RDV Transition verte organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay Le-Fjord à l’Hôtel Delta Saguenay, jeudi dernier.

« De nombreuses entreprises ont des idées novatrices pour électrifier le transport, réduire nos émissions de GES et optimiser notre utilisation d’énergie. Ces entreprises doivent jouer un rôle de premier plan dans la décarbonation de notre économie. Il faut aussi continuer d’investir dans les projets d’économie verte. Et ce n’est pas rien, on est déjà en mesure de produire l’aluminium le plus vert au monde, avec une technologie que l’on développe chez nous », a mentionné M. Fitzgibbon, en début d’allocution.

Ce dernier croit d’autre part que le Saguenay est un terrain prolifique en ce qui concerne l’élaboration de projets de décarbonation et créateurs de richesse. Il a est notamment revenu sur le fait que non pas un, mais deux projets pourraient éventuellement voir le jour sur la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Saguenay et que des discussions abondent en ce sens actuellement.

« Je parle à beaucoup d’entreprises, je pense que la filière batterie est un bon exemple de la performance du Québec à cet effet-là. Présentement, c’est à Bécancour, bien que le succès puisse aussi amener des enjeux, on pense au logement, aux CPE, aux emplois. Je crois tout de même que Saguenay est très bien positionnée pour accueillir des projets de la filière batterie », a-t-il émis.

Importance

Rappelons que le RDV Transition verte se veut un partage de connaissances sur les enjeux environnementaux actuels, couvrant les thèmes de l’efficacité énergétique et la décarbonation des industries du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le Chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique a profité de l’occasion pour saluer les partenariats axés sur l’énergie propre et renouvelable qui se forment petit à petit entre les Premières Nations, les municipalités et les autres communautés régionales.

« Comme Première Nation, on veut assurément être présent dans le développement de la filière énergétique sur le plan régional. On va s’entendre cependant, l’énergie verte, l’aluminium et le bois vert, tous ces produits ne pourront être véritablement verts que lorsque les Premières Nations seront reconnues et respectées par l’entremise d’un traité convenu honorablement. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES