Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

Appel à la prudence au centre-ville de Chicoutimi

Le 19 avril 2023 — Modifié à 10 h 28 min le 19 avril 2023
Par

Appel à la prudence au centre-ville de Chicoutimi

Les conseillers municipaux rappellent à la population de Chicoutimi l’importance d’être prudent sur les routes. Des constats ont été faits sur les comportements de certains automobilistes dans des zones scolaires et résidentielles où la limite de vitesse sera abaissée à 30km/h. 

Avec la récente construction d’une nouvelle garderie sur la rue des Sœurs, pour les travailleurs du groupe Alfred Boivin, le conseiller Michel Tremblay mentionne qu’il devient capital de resserrer les limites de vitesse pour une plus grande sécurité dans cette zone.  

« Dans cette portion de la rue des Sœurs, si on part de la rue de la Fonderie jusqu’à l’extrémité Est, c’est un secteur qui n’est pas très achalandé. Toutefois, à la demande des responsables d’Alfred Boivin, je fais la proposition d’y établir la limite de vitesse à 30km/h, afin d’assurer la sécurité des enfants de la garderie », a-t-il mentionné lors de la séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi qui s’est tenue le mardi 18 avril.  

La réduction de la limite de vitesse sera changée non seulement à proximité d’un CPE, mais aussi dans des quartiers résidentiels. Le conseiller Serge Gaudreault abonde en ce sens à la suite de plusieurs constats de la part des citoyens.  

« Dans le quartier St-Claire, il m’a été demandé à plusieurs reprises que dans les quartiers résidentiels, que la limite de vitesse soit abaissée à 30km/h au lieu de 50km/h avec l’affichage. Je demande donc fort que l’on travaille sur ce dossier-là pour veiller à la sécurité de nos gens », a insisté M. Gaudreault.  

La vitesse une chose, le bruit autre chose 

Le conseiller Marc Bouchard a quant à lui évoqué l’opération Rapides et dangereux, mise en place par le Service de police de Saguenay (SPS).

« Je suis très content que notre service de police continue cette initiative et je pense que ça répond à plusieurs préoccupations des citoyens. »

Il a rapporté que plusieurs plaintes lui ont déjà été soumises avant et après le début de l’opération. C’est pour cette raison qu’il a voulu faire une rétroaction pendant la séance.

« C’est un projet qui me tient grandement à cœur. J’ai déjà reçu énormément de plaintes à ce sujet. Les comportements dénoncés sont de l’ordre de bruits excessifs, notamment provenant de systèmes d’échappements modifiés, les crissements de pneus, les courses de rue, les rassemblements illégaux et les agissements parfois très imprudents de certains conducteurs », énonce-t-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES