Samedi, 24 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 46 s

40 ans pour Les 400 coups de Jonquière

Jean-Philippe Tremblay
Le 24 mars 2023 — Modifié à 23 h 30 min le 24 mars 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

40 ans pour Les 400 coups de Jonquière

L’un des derniers vestiges des célèbres nuits festives jonquiéroises des années 80-90 fêtera son 40e anniversaire cette année. Le restaurant Les 400 coups a pu survivre à plusieurs changements au cours des dernières années pour continuer à offrir des plats et une ambiance de qualité.

Le restaurant-bar, institution à Jonquière, a connu des heures de gloire sur la fameuse St-Do du milieu des années 80 jusqu’au début des années 2000. C’est dans cet ordre d’idée que la propriétaire, Linda Girard, veut imbriquer un peu de nostalgie à son commerce pour ceux qui ont connu cette période faste de la vie nocturne jonquiéroise. Des photos de célébrités ayant fréquenté l’endroit à l’époque seront d’ailleurs ajoutées pour rappeler cette période. Parmi celles-ci, on peut penser à Céline Dion, Marie-Denise Pelletier, Michel Rivard ou nombre d’autres.

« C’est une des raisons pour laquelle je l’ai pris [le restaurant]. C’est sentimental et je voulais rappeler cette époque, quand nous on y allait il y a plusieurs années, mais aussi le renouveler pour attirer une nouvelle clientèle aussi », mentionne Linda Girard.

C’est dans cet état d’esprit de nostalgie et de nouveauté que le menu a été repensé. Les classiques y sont restés, mais de nouveaux plats plus modernes ont pu y faire leur apparition.

Pandémie qui fait mal

La pandémie a été particulièrement difficile pour le milieu de la restauration et Les 400 coups n’y ont pas échappé. D’autant plus que Mme Girard venait à peine d’en faire l’acquisition lorsque les restrictions ont commencé.

« Je n’ai pas encore vraiment pu jouir du restaurant. Quand on a commencé, on avait tellement de monde, tout le temps, mais les restrictions nous ont fait mal, surtout la deuxième vague. On ne peut pas dire qu’on s’en est encore vraiment relevé », témoigne la propriétaire.

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle invite la population à encourager les restaurateurs locaux en allant au restaurant. Pour elle, une visite au restaurant aux 2 ou 3 mois peut faire une réelle différence pour les établissements, en plus d’offrir une occasion abordable de se gâter.

Elle ne baisse néanmoins pas les bras. Celle qui a fait carrière dans l’évènementiel fait preuve de résilience pour constamment attirer et renouveler sa clientèle. Parmi les activités qu’elle propose, un bingo, du karaoké, des soirées dansantes, une journée d’activités pour les jeunes pour Pâques et évidemment une soirée festive qui a eu lieu le vendredi 24 mars pour célébrer les 40 ans de l’établissement.

C’est en alliant nostalgie et renouveau que la résiliente propriétaire des 400 coups espère pouvoir surmonter les derniers temps difficiles liés à la pandémie.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES