Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 10 s

Un nouveau groupe de recherche pour étudier l'écosystème du fjord du Saguenay

Le 09 juin 2022 — Modifié à 09 h 06 min le 09 juin 2022
Par Julien B. Gauthier

Un nouveau groupe de recherche pour étudier l'écosystème du fjord du Saguenay

Le Groupe de recherche sur l'écosystème du fjord du Saguenay (GREFS) a été lancé mercredi à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), en vue d'étudier la flore, la faune et les habitats marins du fjord, dont les spécificités sont trop peu connues.

Afin de combler un manque de connaissances sur l'écosystème du fjord, les travaux du GREFS permettront notamment la cueillette de données, qui seront un outil incontournable pour les gestionnaires maritimes, particulièrement pour les installations portuaires.

Celles-ci permettront une gestion visant la préservation des écosystèmes, une meilleure compréhension des facteurs qui influencent le milieu biologique et faunique, et comment ceux-ci interagissent entre eux.

« On ne connaît pas très bien notre fjord. Si on souhaite protéger son écosystème extraordinaire, il faut s'en occuper. C'est précisément le manque de connaissances qui nous fait créer cette organisation. On n'a pas les moyens de se permettre l'ignorance avec notre fjord. Combler ce manque, c'est précisément le but du GREFS », a fait valoir Pascal Sirois, professeur  au département des sciences fondamentales.

Ces études favoriseront l'amélioration des pratiques liées à l'industrie portuaire et du transport maritime. À titre d'exemple, des hydrophones seront installés dans certaines zones ciblées afin de mesurer le niveau de bruits des navires et pour identifier les espèces.

Les recherches du GREFS porteront sur trois axes : d'abord, le projet-pilote Enviro-Actions-Saguenay qui améliorera les connaissances scientifiques relatives aux milieux maritimes ; l'étude de la biodiversité et des relations trophiques et  ; évaluation et l'identification des stresseurs environnementaux.

Les recherches du GREFS nécessitent des investissements globaux de 5,56 M$. Plus précisément, 2,67 M$ proviennent de Rio Tinto ; 1,64 M$ du gouvernement du Québec ; 625 000 $ de Port Saguenay et 625 000 de Promotion Saguenay.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES