Blues en région au Festival Jazz et Blues de Saguenay

Photo de Marie-Ève Lavallée
Par Marie-Ève Lavallée
Blues en région au Festival Jazz et Blues de Saguenay
L'artiste Frank T en compagnie de Julie Bouchard ont enflammé les planches du Palace en compagnie de plusieurs autres musiciens. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Samedi soir dernier, le blues régional était à son honneur au théâtre Palace Arvida. C’est une succession de près d’une vingtaine de musiciens bien connus de la région tels que l’harmoniciste Yves Sergerie et le guitariste Robin Langlois qui ont enflammé les planches du Palace le temps d’une soirée mémorable.

Le Réveil était sur place afin de vivre une soirée que l’on promettait marquante pour l’histoire de la musique régionale.

Ce sont deux vétérans de la scène blues au Saguenay, Yves Sergerie et Robin « Duck » Langlois qui ont ouvert le buffet musical en créant une atmosphère intimiste et feutrée. Le duo a revisité plusieurs succès en passant par les Beatles ou encore The Animals. Les deux musiciens et amis n’ont pas perdu leur fougue de jeunesse. Le « chicken picking » de Robin Langlois et le jeu d’harmonica sensible d’Yves Sergerie étaient en totale symbiose.

Robin Langlois et Yves Sergerie ont multiplié leurs apparitions sur scène tout au long de la soirée blues régionale.

Question de soulever davantage l’ambiance, le guitariste et chanteur, Frank T accompagné de son groupe et de la chanteuse saguenéenne, Julie « Janis » Bouchard ont rythmé la seconde partie. Les multiples solos enivrants de Frank T et l’énergie débordante de la chanteuse ont soulevé la foule. D’ailleurs son interprétation d’un succès de la chanteuse Koko Taylor parfois surnommée  » The Queen of the Blues  » a su émouvoir et renverser le public à la fois et lui a mérité une ovation.

Enfin, le collectif de musicien Bar Routier Blues est venu fermer la soirée en compagnie d’invités spéciaux tels que la chanteuse Jennifer Paré, la saxophoniste Andréa Doucet et le multi-instrumentiste Bruno Rodéo. Encore là, le talent était au rendez-vous.

Le plaisir était palpable sur scène et a su se transmettre dans la salle lors de l’avant-dernière journée du Festival Jazz et Blues Saguenay.

 

Partager cet article